Virginité

by - 17:35:00

V
adjectif, nom féminin

DéfinitionSynonymesCitationsEvénements


Définition vierge


vierge
, adjectif
Sens 1 Qui n'a jamais eu de rapports sexuels. Synonyme chaste Anglais virgin
Sens 2 Dont on ne s'est pas encore servi. Synonyme neuf Anglais virgin, unmarked (page)
Sens 3 Pur. Synonyme brut Anglais pure
vierge, nom féminin
Sens 1 Fille qui n'a jamais eu de rapports sexuels [Littéraire]Synonyme pucelle Anglais virgin
Sens 2 Mère de Jésus Christ dans la religion chrétienne [Religion]Ex La Vierge MarieSynonyme pietà Anglais the Virgin
Sens 3 Signe astrologique. Anglais Virgo


Lorsque je suis allée sur L'internaute.com, voici ce que j'ai trouvé comme définition pour vierge.
En effet, le sujet que je vais aborder dans ce post concerne la Vierge.
  Vous savez cette jeune fille, cette femme qui connaît que le corps à corps via des séries dramatiques, des comédies à l'eau de rose ou quelques gifs olé-olé.  Celles qui entendent partout à quel point la nuit d'hier soir était torride, ou que ce mec est un bon coup sans jamais avoir eu d'activités dans le bas ventre hormis les règles.
Tantôt, il faut plus de vierges car la société navigue à la dérive tantôt la virginité c'est vieux jeu et
ça n'a plus lieu d'être. Sinon la virginité est une question de principe collectif  (pour la famille) ou alors au contraire, c'est la résultante d'un choix individuel qui va à l'encontre de cette société dans laquelle tout est sexe.
J'allais le mettre en scène d'une autre manière ( Interview de 5 connaissances sur la définition de la virginité, les raisons les poussant à ne pas avoir de relations sexuelles ) seulement par manque de temps et désormais de volonté, je vais le faire comme une grande, toute seule.


Définition des termes : 
Je me suis aperçue au fur et à mesure du temps, que l'on pouvait tous utiliser des mêmes mots mais leur donner des sens différents, dorénavant je vais définir les termes que j'emploie afin que vous puissiez comprendre ce que j'écris
Pour commencer, je vais exposer MA définition de la virginité.
C'est l'état dans lequel se trouve une femme qui n'a jamais eu de relations sexuelles avec pénétration.
L'hymen est une membrane ( tissu ) qui se situe à l'entrée du vagin. Il est doté d'une ouverture plus ou moins grande selon les femmes. Les tampons par exemple facilite l'assouplissement de l'hymen.
 L'ouverture totale de l'hymen provoque la perforation du tissu, qui peut ou non être accompagnée de saignements.
 Cette ouverture n'est pas seulement le fruit d'une activité sexuelle, elle peut être due à la pratique d'un sport tels que l'équitation ou la gymnastique. Parfois même, certaines femmes naissent sans hymen.
L'hymen ne conditionne donc pas la virginité d'une femme.
Tandis que la chasteté est une valeur préconisant une absence de plaisirs charnels par souci de la morale. On peut définir cela également comme une attitude prônant une abstinence sexuelle totale.
On voit donc qu'il y a plusieurs dimensions qui se rejoignent concernant le terme vierge: physique, biologique et morale.

Raisons de cette virginité supposée : 

Pourquoi rester vierge ? Pourquoi vouloir que les femmes s'abstiennent de goûter aux prétendus plaisirs charnels ?

  • Engagement auprès de Dieu : 

Certains choisissent d'être abstinents toute leurs vies. Un choix lié à leurs religions. Par amour pour leur Dieu, ils renoncent à tout plaisir charnel afin de se consacrer corps et âmes à leurs amour du Seigneur
( Quoi que le célibat des prêtres est actuellement en pleine discussion ! ) 

  • Le Mariage 

Sans exemple particulier en tête, on peut voir à quel point il est ancré dans certaines cultures qu'une femme vierge est une femme qui saigne lors de son premier rapport. Ce premier rapport est fait dans un certain cadre, celui du mariage. Il est inenvisageable qu'une femme puisse avoir des rapports sexuels en dehors du mariage, c'est une honte. C'est un péché.
Les femmes sont alors élevées dans l'optique que leurs vies sexuelles démarreront à leurs mariage.
Certains tests de virginité sont là pour attester de cette virginité supposée.
Un mariage étant censé durer toute une vie, le seul et unique partenaire sexuel acceptable sera le mari et personne d'autre.
Cela évite débauche et toute(s) autre déviances supposées..

  • Choix personnel 

Pour d'autres, le choix de rester abstinente n'est pas le fruit d'une pression religieuse ou sociale, c'est un choix personnel.
Le choix de vivre des relations amoureuses SANS relations physiques.
Un choix personnel dû à des attentes particulières ? Une peur de se lancer ? Des traumatismes ? Une asexualité ?

Toutes les vierges ne le sont pas pour la même raison.
Je n'ai pas évoqué la mocheté, car aujourd'hui, une femme considérée comme laide peut elle aussi avoir des relations sexuelles, ceci n'est pas une excuse.

Effet de mode ?

Je constate en effet, qu'il y a une lubie notamment autour de la virginité.. Je m'étais demandé pourquoi... pourquoi les certains hommes notamment sont si fascinés par la virginité : est ce parce que comme le dit la définition de virginité plus haut, la femme " ne s'est pas fait passer dessus " par un autre homme, que c'est un terrain qui n'a pas connu la passion et l'engouement de corps qui se plient ? L'occasion pour certains hommes qui impressionnés par l'expérience de certaines partenaires se rabattent sur une femme vierge donc inexpérimentée dans le domaine, ce qui leur donnera ce sentiment de puissance, de virilité qu'ils ont pu perdre dans leurs parcours sexuels ?
Quoi qu'il en soit, ma surprise fut totale lorsque j'ai lu que certaines femmes vendaient leurs virginités aux enchères ( j'ai écrit en premier en enfer )
Pour tout offreur, il y a un demandeur.
Se préserver pour finalement vendre sa défloration au premier venu qui aura payé le prix fort...n'est ce pas une manière de détruire la valeur accordée jusque là à la virginité ?
Vendre sa virginité revient-il finalement à ne pas la considérer du tout ?
Se vanter de sa virginité est-ce le moyen de passer un message à cette mouvance qui est de connaître le plaisir charnel dans les débuts de la puberté ? Est-ce le moyen de se sentir encore plus désirable car inaccessible ?
Est-ce synonyme d'un désir d'avoir du sérieux avec son futur partenaire et dans ce cas conjoint par la suite ?
Est-ce un gage d'amour et/ou de fidélité qu'une fille non vierge ne peut obtenir ?

Virginité discount ? 

Plus haut, je vous ai défini ma définition de la virginité, de la chasteté et de l'hymen maintenant avec tout ce que l'on entend, nous sommes en droit de nous poser la question finalement est-ce la pénétration qui définit le statut d'une vierge, est-ce une attitude ou l'ensemble ( comportement + morale ) ?
A quoi doit ressembler une vierge ? Doit-elle avoir de vilains sous-vêtements ? Une toile d’araignée entre les cuisses ? Etre physiquement désagréable ? Se sentir mal à l'aise avec la gent masculine ?
Pensez-vous aujourd'hui qu'être vierge est un statut qui se mérite ? Est-ce une tare ou au contraire un honneur sinon une condition parmi les autres ?
Pratiquer une activité sexuelle sans pénétration «permet-elle» aux femmes de rester sous l’appellatif de vierges ? Passer par l'anus en maintenant l'hymen intact fait-il d'une femme, une femme vierge ?
Dans ce cas, il n'y a point de chasteté. 
Que penser d'une vierge qui parle de sexe à tout va ? N'est-ce pas l'exact contraire d'une femme qui a une activité sexuelle et qui n'en parle jamais ?

Est-ce glorifiant pour une femme de devoir feindre à une virginité perdue ? Notamment par différentes pratiques telles que la technique du drap blanc : du sang versé sur le drap pour faire croire que l'hymen a été percé pour la première fois ou la reconstruction d'hymen après avoir eu une activité sexuelle même minime ? Que penser de ces femmes violées qui souhaitent recréer un hymen et de celles qui souhaitent en avoir un car elles sont nées sans ?

Beaucoup d'interrogations sans réponses, si vous désirez en proposer...


Problématiques :

Toutes les femmes vierges sont-elles des saintes pour autant ? Si être vierge est synonyme de propreté, que signifie ne pas l'être : être sale ? 
Ce que je vais écrire va sembler utopique, seulement, je me lance ( Soupirs )
Vierge ou pas vierge, ce n'est pas la question. L'important, c'est le respect de son corps et l'estime qu'on lui porte.
Ce genre de décisions ne se prend pas à la légère et n'a pas les mêmes conséquences selon l'endroit où l'on vit et la culture que l'on a. 
De nos jours, cela semble tellement normal, tellement courant que finalement on en oublie beaucoup de choses : la connaissance de son propre corps, la découverte du corps de l'autre, les possibilités de grossesse ou les risques de maladies sexuellement transmissibles plus ou moins graves...
Avoir des relations sexuelles, ce n'est pas seulement cool. C'est un plongeon droit dans une cour que toutes ne sont pas à même d'assumer sans un minimum de conscience.
Se lancer dans un duo, lorsque l'on ne s'est pas encore formé, c'est risqué.
Le corps féminin... C'est teeeeeellement complexe.
Faire l'amour, c'est responsabiliser son plaisir. Tout le monde ne se sent pas responsable au même moment. 
Je ne pense pas qu'il y ait un âge limite pour perdre le statut de vierge. La preuve certaines personnes choisissent ou non de passer le cap des relations sexuelles.
Tout le monde n'a pas le même vécu, la même vision de la chose et ce serait se tromper que de mettre les vierges dans le même panier : par dépit, par dévotion ou par peur, nous n'obtenons pas les mêmes effets.
Chacun a le droit de disposer de son corps comme il le souhaite tant qu'il ne nuit pas à l'intégrité de l'autre de quelque manière que ce soit.

Les choses ont l'importance qu'elles ont car on la leur donne, ni plus ni moins.

Liens :

Dans le même genre..

4 commentaires

  1. Tu fais bien de définir les mots, qui, à notre époque perdent leur sens premier (beaucoup trop de personnes n'y accordent même plus d'importance ; et souvent, celles-ci nous – toi et moi entre autres – considèrent comme des dictateurs de la plume !). Comme tu le dis, il y a plus qu'une « nuance » entre être « vierge » et être « chaste ».

    La virginité, « C'est l'état dans lequel se trouve une femme qui n'a jamais eu de relations sexuelles avec pénétration.  » Certes mais quid de la pénétration avec objet (sex-toys, etc), pratiquée par la femme elle-même, qui peut conduire à la défloraison ?
    La perforation de l'hymen (donc l'écoulement du sang) ne devrait pas être une « preuve » de la virginité puisque l'hymen peut avoir été perforé de différentes manières voire être absent (tu fais bien de le préciser). Cela donne lieu à des mascarades hypocrites, stupides. La virginité supposée n'est donc jamais garantie ! A quoi bon user de subterfuges ? Pour la religion, la morale, la culture...Cela va à l'encontre du respect de son corps, de son libre arbitre.

    Rester vierge permet de s'abstenir de contraception (absence de risques liés à la pilule), minimiser le risque de contracter des MST. Mais le sexe oral, anal existe aussi ! Quelle est la valeur de la virginité dans ces pratiques ? Je n'ai pas de réponses mais il me semble qu'il n'y a pas de cohérence puisque la virginité s'entend dans un contexte de chasteté. Et que celle-ci est très cadrée (en principe).

    Quid du viol d'une femme vierge ? En plus de ne plus être vierge, cette femme restera une victime, traumatisée toute sa vie. À noter, que le premier rapport sexuel est trop souvent un viol sans en avoir ni le nom, ni les conséquences.


    Vendre sa virginité n'a qu'un but lucratif me semble-t-il.

    Un paradoxe : pourquoi les certains hommes donnent autant d'importance à la virginité alors qu'ils (les mêmes ?)construisent leur sexualité avec des femmes expertes (prostituées, femmes "matures" (soi-disant très expérimentées) ?

    Ta conclusion – que j'approuve – me permet d'ajouter qu'il y a encore beaucoup de chemin à parcourir afin que les femmes ne soient plus le « jouet » de l'homme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et dans ce but lucratif qu'est de vendre sa viriginité, comment peux-tu qualifier l'acte ?
      Peut-on encore parler de virginité lorsqu'il y a déjà eu pratiques sexuelles en tout genre ?
      Ma question concernant les hommes aurait plutôt été : « Pourquoi les certains hommes donnent autant d'importance à la virginité alors qu'ils ( les mêmes ?) l'ont perdu il y a bien longtemps peut être avec des femmes expertes(...) ?

      Tes questions vont dans le même sens que le mien.. Et lorsque je lis ton commentaire comme mon article, j'ai cette impression que nous avons une vague idée des réponses à nos questions mais que nous préférons laisser quelqu'un d'autre y répondre.

      Je n'ai pas parlé des premières fois compliquées, ni des agressions c'est un sujet que je connais bien trop peu même si je m'informe beaucoup(ou du rôle des femmes face aux hommes même s'il est évident que dans ce sujet, je parle de sexualité hétérosexuelle. )

      Supprimer
  2. L'acte de vendre sa virginité ? Je peux voir cela selon plusieurs axes:
    - soit comme une pseudo "vengeance" de la femme sur l'homme: un moyen de prouver une fois de plus la stupidité du mâle en lui extorquant un maximum d'argent (symbole de pouvoir) en échange d'une virginité (pourtant non garantie).
    - soit comme un acte uniquement intéressé par l'argent sans conscience de quoi que ce soit.
    - soit comme un moyen de faire le buzz, faire parler de soi.
    - soit... je ne sais pas !

    Je qualifie cet acte comme étant stupide de prime abord mais bon, je ne suis pas dans la tête de celles qui le font (je dis "celles" car je n'ai jamais entendu parler de cet acte fait par un homme: la virginité de l'homme se situe à un autre niveau).
    Et toi, qu'en penses-tu ?

    Je me suis dit aussi que mon commentaire allait dans ton sens. Et je n'ai pas plus de réponse que toi... Si quelqu'un d'autre pouvait intervenir, ça nous arrangerait bien ! ;)

    En effet, sexualité hétérosexuelle; d'ailleurs, quelle est l'importance de la virginité dans les rapports homosexuels ? Y'en a-t-il une ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ptdrrrrr tu as tout dit, si une tierce personne pouvait nous éclairer.

      Pour les rapports homosexuels, je n'en ai AUCUNE idée vraiment.
      Je pense qu'une première fois reste une première fois maintenant, je ne pense pas être en mesure d'y répondre. Idem, si quelqu'un peut apporter son point de vue, hein.

      Pour la virginité, c'est clairement une volonté d'aller dans le sens que tout s'achète. Lorsque l'on est de ces personnes qui pensent que tout s'achète, ça ou autre chose, ce n'est pas un souci. On fait les choses parce qu'elles rapportent, elles sont considérées comme cool et du coup, on fait les choses POUR ce qu'elles donnent à être et non parce qu'elles SONT.

      Chacun ses choix.

      Supprimer

Votre présence