jeudi 20 février 2014

Tourner la page.

Rompre, c'est une chose. Tourner la page en est une autre.

Ceci est difficile lorsque l'ancien(ne) partenaire ne cesse de revenir et que replonger dans une mélancolie, de la nostalgie mêlé à des nerfs mis à rude épreuve par quelqu'un dont on s'est épris, on se laisse plus ou moins tenter de renouer un contact de quelque nature que ça soit : conversationnelle, langagier, physique ou autre.
Comment faire pour que nous puissions juste aller de l'avant, ne pas se retourner et aller de l'avant, refaire confiance à quelqu'un, se confier à nouveau et se mettre à nu au sens propre comme au figuré ?

S'est-on déjà reposé la question à ce moment là, qu'est ce qui avait échoué dans cette relation ? Et qu'est ce qui changerait si nous reprenions ?
 Est ce retourner en arrière que de revenir avec la même personne ?
Est- ce de l'acharnement que de vouloir refaire fonctionner quelque chose qui indéniablement n'a pas marché ?
Est ce de l'entêtement et de la folie que de vouloir persévérer avec quelqu'un qui ne se donne pas la peine d'être pour nous ce qu'il devrait être ?
On ne choisit pas l'intensité des sentiments que l'on va éprouver en revanche, je crois que l'on choisit la personne avec laquelle on espère vivre telle relation et par extension, nous prenons le risque de nous enticher de cette personne. Part de notre responsabilité. 

Les sentiments semblent définitifs, semblent indestructibles pourtant ce sont ces mêmes là qui ne font que changer à longueur de journée.
Avoir tourné la page, c'est être capable quel que soit le type de retour effectué de dire non.
Avoir tourné la page, c'est savoir quels ont été les défauts de la relation, savoir attribuer à chacun ses torts
Avoir tourné la page, c'est être capable d'envisager une relation avec quelqu'un d'autre sans que cette personne ne soit un pansement.
Avoir tourné la page, c'est se dire que de l'autre côté la personne peut avoir refait sa vie et ne pas se morfondre ou fondre en larme, sans en devenir machiavélique ou haineuse.
Avoir tourné la page, c'est de ne plus attendre quoi que ce soit de l'autre.

Ça peut prendre du temps, pas mal de temps mais à côté de cela, n'est ce pas la meilleure chose à faire ?
Je n'ai aucune réponse à mes questions, sachez-le.

5 commentaires:

  1. Bien au contraire, tu y as déjà répondu ! En appliquant ce qu'est selon toi, "tourner la page..."

    Perso, je ne pense pas que l'on puisse reconstruire une relation. Les "lézardes" dans les fondations ne peuvent permettre que la construction d'un édifice précaire... Ce n'est que mon point de vue...

    Le temps est un allié et la vie réserve pleins de bonnes surprises. Bon courage à toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ce commentaire, plein de sagesse Christian.
      Un correspondant génial, que tu es vraiment.

      Supprimer
    2. Merci !
      La sagesse est plus théorique que pratique car les mots sont plus simples à écrire qu'à mettre en acte... Mais je m'y applique...

      "génial" ? N'exagère pas; juste assidu et prompt à l'écriture. ;)

      Supprimer
    3. Je n'exagère pas, c'est ce que je pense. Mais prochainement, je ne t'en ferai pas part.

      Supprimer
  2. Je réfutais le terme "génial" car je n'ai rien d'un génie (au sens premier du terme)...mais merci quand même du compliment ! ;)

    RépondreSupprimer

Votre présence

Mes autres pages