mercredi 28 mai 2014

Jusqu'où la dignité d'une femme peut s'envoler ?

Ces derniers temps, je me suis remise à regarder Nip/Tuck. 
A l'époque où j'estimais que certains hommes célèbres que je n'avais jamais rencontrés, de surcroît bien trop vieux pour moi étaient mes maris. Du coup, je faisais en sorte de pouvoir les voir le plus souvent possible.- Le fanatisme ne fait plus partie de ma vie, heureusement ! -
Ce fut le cas de Julian McMahon, cet acteur bourré de charme qui m'avait fait tourner la tête dans Charmed et que j'ai suivi dans Nip/Tuck.
 Comme pour beaucoup de films et de séries de l'époque, j'étais bien trop jeune pour regarder ce genre de choses car trop violent/sexuel pour mon jeune âge - ce qui ne m'a pas empêché de le faire au passage - et d'autre part, beaucoup trop de significations cachées qu'il m'était alors impossible de déchiffrer vu ma maturité de l'époque. C'est donc avec beaucoup de recul que je revois les épisodes dont les souvenirs reviennent les uns après les autres et avec un regard plus critique qui me permettra de faire mon petit bilan de la série plus tard. 
Saison 3 Episode 11 : Christian vient de se faire planter devant l'autel par Kimber qui en réalité a été enlevée par le Découpeur. 
Une de ses patientes, complexée, les yeux en coeur devant ce que représente le Dr Troy - un homme beau, riche et chirurgien plasticien renommé - accepte de se faire traiter telle une moins que rien par cet homme qu'elle idéalise. Ce même homme qui se permet de lui parler comme à une chose insignifiante, se trouve être grossier à son égard et dénué de tout respect. Par ailleurs, il OSE lui mettre un sac sur la tête afin d'avoir des relations sexuelles pour se venger de ce qu'il pense être un abandon. 
Le plus étonnant pour ne pas dire choquant, c'est que cette même femme est revenue le lendemain de cet instant charnel en proposant de remettre le couvert, en acceptant de remettre le sac sur sa tête afin de satisfaire le besoin sadique de Christian et par la même occasion, son côté masochiste. Et là... Beaucoup de choses ont fusé dans ma tête.
 Je me suis interrogée sur la manière dont certaines femmes arrivent à supporter certains actes irrespectueux accompagnés de certaines paroles avilissantes de la part de certains hommes. Dans la série, les exemples ne manquent pas. Mais dans la vie ? La dignité, c'est une notion que l'on retrouve souvent dans beaucoup de documents juridiques, une notion qui est évoquée dans bien des discours, mais concrètement ça dit quoi ?
 Selon linternaute.com, la dignité a pour définition : 
dignité, nom féminin
Sens 1 Respect que l'on doit à quelqu'un ou quelque chose. Synonyme honneur Anglais dignity
Sens 2 Gravité dans le comportementles manières. Synonyme grandeur Anglais dignity
Sens 3 Fonction éminente dans l'Église ou l'État.

dignité : 1 définition

Synonymes dignité



dignité : 11 synonymes.
Synonymes amour-propredécencefiertégrandeurgravitéhonneurnoblesserangsacerdocetenuetitre.


Evidemment qu'il n'existe pas de dignité féminine à proprement parler, cependant je m'interroge sur le fait qu'une femme puisse accepter volontairement de voir ce qu'elle est bafouée par le bon vouloir d'un homme.Serait-ce parce que chaque femme a sa conception de ce que serait le respect et la dignité ? Et que par conséquent, selon son degré de tolérance, elle pourrait plus ou moins accepter certaines choses ?Ces différences seraient-elles dues à la culture ?
Loin de moi l'idée de défendre une théorie ethnocentrique soit le fait est de considérer sa culture supérieure à celle des autres. Puis entre nous, il faut avouer que ma culture d'origine occidentale, ponctuée de préceptes africains et d'influences venant de part et d'autres ne pourrait justifier mon point de vue.La dignité que je définis comme étant ce sentiment personnel qui reconnaît le droit au respect que chacun mérite et permet ainsi de se défendre contre les agressions extérieures perpétrées par autrui. 
Dernière interrogation : Toutes les femmes ont-elles intérêt à faire valoir cette dignité ? Croire elles-même ou laisser croire aux hommes qu'ils peuvent disposer d'elles selon leurs bons vouloir n'est-il pas un bon compromis pour une partie d'entre elles ? 
Certains éléments tels que la beauté ou la richesse sont-ils devenus une monnaie permettant de s'acheter ce qui n'a pas de prix : en l'occurrence ici la dignité ?
Cette notion de la dignité fragile est-elle récente ? Les religions dites monothéistes n'ont-elles pas contribué - malgré la valorisation du rôle des femmes dans les écrits dit saints - à ce consentement tacite que la femme doit accepter le rôle que l'homme lui donne ? Il y a tout de même la moitié de la planète qui est de confession chrétienne, musulmane ou juive !
N'est-ce pas ces mêmes sociétés patriarcales ayant façonné la faible dignité de la femme qui œuvrent actuellement pour lutter contre les discriminations faites aux femmes pour ce qu'elles sont  ? C'est le monde à l'envers !
Avoir l'esprit ouvert, c'est accepter toutes les éventualités, y compris celles qui nous révulsent. Ne pensez pas que je suis féministe, ce n'est pas le cas. Je suis juste un peu curieuse, c'est tout !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages