jeudi 24 juillet 2014

Ces proches transformés par « l'Amour »

Loin de moi, l'idée de faire la blasée de l'amour, de blasphémer sur l'amour parce que je n'ai pas d'amoureux actuellement ou que le précédent m'ait bien secoué le coeur.

En écrivant ce post, je pense à cette personne que je connais tant : une personne avec laquelle j'ai vécu, avec laquelle nous avons partagés tant de moments : heureux, tristes, dramatiques, pénibles, joyeux, euphoriques, drastiques tout au long de nos vies.

Cette même personne que j'ai toujours soutenue comme j'ai pu dans tous les moments de sa vie peu importe l'humeur qui était au goût du jour.
Lorsque l'on aime quelqu'un, - par amour j'entends tous les sens sauf amoureux - on ne devrait pas être le genre de personnes incapable de se réjouir pour cette personne, le genre qui souhaite se l'accaparer, l'éloigner de ce qui nous effraie ou pourrait nous concurrencer.

Personne n'appartient à personne. Pas même l'enfant qui est sorti des entrailles de sa mère. Pas même ces gens qui seraient prêts à donner leurs vies pour ceux qu'ils estiment chers.
Les pronoms possessifs donnent l'impression que l'on possède alors que ce ne sont que des impressions que l'on fait durer plus ou moins longtemps.

Le processus amoureux est quand même surprenant.
Comment l'autre passe d'inconnu(e) à connaissance puis à intime pour finir par être l'illusion du soi que l'on a toujours cherché.

Voir mes proches amoureux, ça me ravie.
J'aime lorsque qu'ils s'épanouissent dans leurs relations, qu'ils se découvrent jour après jour et que nous pouvons voir les effets de l'Amour sur eux.

Mais voilà.. A certains moments, la transformation qui se fait de jour en jour laisse place à quelqu'un d'autre.
Quelqu'un qui n'est pas celui que l'on a connu - normal, nous avons tous une casquette multiple - quelqu'un qui de jour en jour devient prisonnier de la définition de l'amour et des exigences de l'autre.

Quelqu'un qui ne prend plus le temps de se rendre disponible pour ceux qui ont toujours été là.
Quelqu'un qui érige cet amour au dessus de tout et qui estime que cet amour peut remplacer toutes les relations existantes jusque là.

Voir son ami, son frère, son parent devenir quelqu'un d'autre qu'il n'aurait très certainement JAMAIS accepté sans pouvoir lui dire, ce n'est pas évident.

Etre là, ne pas lâcher car cette relation compte quitte à risquer un sens unique dans la relation ou tirer un trait sur tout ce qui a été mis en place depuiiiiis.. Tel est le nouveau choix qui s'impose à nous

Comment ne pas paraître jaloux ? Aigri ? Lorsque l'on sait que l'Amour de cette personne n'est pas celui qu'il lui faut, sans avoir sous la main celui ou celle qui lui faudrait. Comment annoncer cela sans ne pas froisser et se mettre à dos, celui que l'on aime ?

Des questions qui disparaîtront avec la publication de ce post.
Je ne veux pas me risquer à trop réfléchir sur des questions qui finalement nécessitent une conscience ou alors une coopération volontaire de la part de notre interlocuteur.

N'oubliez pas que l'Amour n'est pas uniquement le sentiment amoureux.
Que pour être heureux, il ne suffit pas toujours de l'amour émanant de l'amant(e) de nos rêves.
Que l'amour de notre vie ne doit pas nous séparer de ceux que l'on a toujours connu mais doit s'intégrer à notre vie et composer avec nos proches dans la mesure où ceux-ci restent respectueux et courtois.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages