dimanche 14 septembre 2014

Avoir le courage de ses opinions.

Je me rends que les différents moyens d'information nous permettent de pouvoir se faire sa propre opinion sur les choses.
Cette opinion que nous nous faisons est celle qui nous permet d'aborder les différents sujets de société, d'apporter son point de vue sur différentes événements et situations.

Depuis quelques années, j'apprends des choses différentes de ce que je me suis vue inculquer et je nuance en conséquence selon la personne qui se trouve en face de moi.

Nuancer ne veut pas baisser son froc ou ne plus assumer ce que nous pensons. Mais je crois que dans le processus qu'est un dialogue, il est nécessaire pour que ce dernier se poursuive de ne pas braquer son interlocuteur pour écouter ses idées.

Récemment, à la suite du triste anniversaire du 11 septembre 2001, un reportage passait pour expliquer et relater les faits et j'ai sorti une phrase telle que : « Si George Bush est mêlé à cela de près ou de loin, cela serait ignoble » ce qui a suscité une vague de colère auprès de mon interlocuteur.

Si moi, je m'appuyais sur cet article lu quelques minutes avant en NUANÇANT  " Si " " Cela serait " la réponse de mon interlocuteur s'est transformée en véritable remontrances et certitudes de ce qui était évoqué dans ce reportage.

C'est à ce moment-là que j'ai pensé à toutes ces fois où nous avons l'occasion d'exprimer notre opinion quitte à se faire taper sur les doigts, à se voir catégoriser, à se voir boycotter, menacer, renvoyer.

Exprimer son opinion n'est pas chose aisée.
Les réseaux sociaux nous donnent l'impression qu'il est simple de dire ce que l'on pense réellement, les gens pensent que mettre des statuts, poster des tweets, écrire des articles nous rendent toujours responsables de ce que l'on pense mais combien de personnes font des mea culpa ? Dénoncent des dérapages ce qui n'en sont pas ?

Assumer ses pensées, ce n'est pas facile.
Dire ce que l'on pense, parfois au prix de sa vie, l'est encore moins.
Chose à laquelle mon Oncle m'a répondu : « à quoi sert sérieusement une vie si elle ne s'offre pas en partage au combat qui épouse les contours de son époque? »

Personne ne devrait jamais craindre de dire ce qu'il pense tant que cette parole est une parole qui se fonde sur de l'intelligence, de la réflexion et un effort de tolérance envers son prochain.

Soyez un peu cohérent et sûr(e) de vous quand vous pensez quelque chose.
Tant que cette chose ne vous amène pas à haïr l'humain en face de vous sous prétexte qu'il a une autre origine/couleur que la vôtre, une autre orientation sexuelle que la vôtre ou alors qu'il est censé vous être inférieur sur des critères tels que la richesse, le sexe et j'en passe. 

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages