lundi 15 septembre 2014

Comment te dire que tu pues ?

J'ai lu une chose intéressante, sur le blog Porte Tes Couilles, sur la superficialité :

« Un homme intelligent se fait beau.
Une femme intelligente se fait belle.
Un idiot, lui, prétend que le physique n’a aucune importance. »

J'ai pris conscience que j'adhérais un minimum au discours de cet homme, en observant mon jogging gris Nike qui me faisait trop kiffer avant que je l'achète, le jour même où je l'ai acheté et les mois qui ont suivi.
Je m'amusais à l'accorder avec un bustier blanc et des petites basket, ça faisait faussement négligé d'après moi. 
Toujours le même kiff de le porter, certes. Mais depuis plusieurs mois, je ne me vois plus le porter en véritable tenue. Pour traîner à la maison ? Pas vraiment.. Je ne vous ai pas raconté comment ma vie a changé depuis l'arrivée de mon peignoir dans ma vie. Anyway je m'écarte là.
 J'ai pris conscience que certes je m'y sentais bien, je me sentais stylée mais que ce n'était pas forcément la meilleure tenue pour rencontrer des gens à l'improviste pour paraître sérieuse, motivée même si je l'étais toujours.

Les quelques mots que je vous ai cité ne me paraissent pas faux.
Notre physique est la première chose que les gens aperçoivent de nous, la seule chose sur laquelle ils peuvent se baser sans même avoir entendu le son de notre voix, sans avoir connu quoi que ce soit de notre personne.
Si certaines s'arrêtent au physique pour se faire sa propre opinion de chacun,


« La superficialité, ce n’est pas d’aimer une belle apparence physique : c’est de s’y arrêter.  »

Pour ma part, je pense qu'une des choses qui est important chez tout individu, c'est son hygiène.
Je veux dire, si vous n'êtes pas apprêté(e), pimpant(e) ou que sais-je c'est une chose.
On peut vous arranger et mettre ça sur le compte de la fatigue, du manque de temps ou de faute de goût, ça passe encore, demain est un autre jour.

Mais en revanche, je deviens intransigeante concernant l'odeur que dégagent les gens.
Je ne vous parle pas de sentir les derniers parfums en vogue ou autre, mais je vous parle de vos mauvaises odeurs corporelles.
Tout le monde a ses odeurs qui sont les siennes, rares sont les gens qui n'ont pas d'odeur qu'ils viennent de se lever ou non et qui ne sont pas agréables de sentir. Vous voulez plus de détails ?
 Ce cuir chevelu qui sent le tas d’araignées mortes, les derrière d'oreilles qui sentent la merde installée là depuis bien trop longtemps, les odeurs d'aisselles qui sentent trop fort,  l'entrejambe qui ne sent pas la rose, la fesse mal lavée .. Dois-je continuer ?

Je n'arrive pas à comprendre comment quelqu'un vivant dans notre société où nous sommes souvent confrontés à être à proximité de l'autre peut infliger ses odeurs à son prochain : dans le métro, dans une salle de classe, en saluant.

Je ne parviens pas à travailler ma tolérance à ce niveau,je ne cache pas.
C'est tellement désagréable.

Je me souviens l'apprentissage de la propreté que j'ai subi avec ma mère en guise de gardienne et je n'oublierais jamais.

Tout ce qui concerne remettre les mêmes sous-vêtements et/ou vêtements après une douche, après avoir transpiré dedans, les douches qui se comptent le long du mois et non par jour..
Le MUST ? Tenter de masquer ses mauvaises odeurs avec du parfum.
Franchement NON.

L'un de mes Deal Breakers  c'est la mauvaise odeur.
L'un de mes comportements chelou est du à la mauvaise odeur.

Faites un effort vraiment.
Comment pouvez-vous être fiers de pavaner dehors alors que vous puez ? Ça arrive à tous de taper un sprint et de transpirer etc.. Mais la propreté, c'est un choix de vie.

Je peux vous orienter vers un de ces outils
Ce que je souhaite à mes proches lorsqu'ils me disent qu'ils vont prendre une douche ? « Frotte-toi bien ! »

D'ailleurs, j'y cours.
Frottez-vous bien, les lecteurs !

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages