dimanche 5 octobre 2014

Le jour où j'ai compris que le matériel ne devait PLUS JAMAIS être une source d'énervement..

Je me souviens de ce jour où j'avais reçu ce cadeau si spécial de cette personne que je considérais comme spéciale, un Iphone 3GS. Oui, je suis un peu obsolète.

Mon Ryberry, j'entends par là le Blackberry de Ryel venait de me lâcher et fan d'Apple sans jamais avoir possédé aucun de leurs produits, j'étais juste en admiration.
Que c'est beau, que c'est pratique un Iphone. J'ai aimé tout de suite.

Ce jour là, ma nièce et moi, nous étions parties au parc : elle avait le nez qui coule .. le temps d'aller demander un mouchoir, l'Amour de ma vie avait fait tomber Ryphone à comprendre L'Iphone de Ryel et je ne pourrais vous décrire ma réaction le temps de récupérer le téléphone tombé du côté de l'écran.. En voyant l'écran tout fissuré, je n'ai jamais ressenti autant de colère en un si court instant.
J'étais ivre de rage, j'ai grogné et nous sommes rentrées à la maison illico-presto.

Je ne lui ai pas adressé la parole, j'étais désemparée.
Elle est partie dormir en se disant que sa petite Maman lui en voulait pour avoir brisé l'écran de son téléphone. Et j'ai eu honte. Tellement honte.
Combien de téléphones avais-je cassé par le passé ? Qui me rendrait cette fillette qui me comble du bonheur si elle se brisait ?

Je me suis rendue compte que je n'étais pas plus différente de ces gens pour qui les biens matériels ont une place de choix dans leurs existences.
Ces biens qui parfois atteignent des montants astronomiques... et qui pourtant continuent d'être considérés comme si précieux car coûteux.

J'ai chuchoté au creux de son oreille que j'étais désolée d'avoir réagi ainsi et que plus jamais, je ne referais quelque chose pareil. Chose à laquelle, elle m'a répondu par une étreinte avant de s'endormir cette fois-ci paisiblement et avec le visage apaisé.

En écrivant, j'éprouve encore de la stupéfaction face à ma réaction.
Je m'offusque d'avoir été le temps d'une soirée cette personne si soucieuse de ses biens.

La finalité de ce téléphone ? Me remémorer ma relation passée, devoir composer avec un téléphone obsolète et finalement devenu un téléphone parmi les nombreux téléphones que j'ai pu avoir depuis mon Motorola en 2004.

Les objets passent, se transforment, s'améliorent ..Mais les humains ?
Que se passe t-il lorsqu'ils disparaissent ? Peut-on racheter leurs vies ? N.O.N

Oui, le confort matériel est une chose sur laquelle on ne cracherait pas forcément.
Il est important de prendre soin de ses biens, qu'ils soient coûteux ou non.
Mais placer le matériel AU DESSUS des humains ? J'estime que c'est une erreur de jugement.

On ne meurt pas en emportant son argent dans la tombe pour le dépenser avec les vers de terre, l'air ou l'eau dans le cas où on serait incinéré(e) ou Dieu selon ses croyances. Du moins, c'est ce que je crois. Je ne pourrais pas l'affirmer avec certitude, je ne suis jamais morte...

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages