jeudi 9 octobre 2014

LOVE IS RESPECT.

La première fois que j'ai vu cette phrase, c'était une femme qui expliquait en quelques tweets que si elle était restée auprès de son mari violent, c'est parce qu'elle ne voulait pas être une lâche et abandonner quelqu'un qui avait besoin de soutien, qu'elle ne voulait qu'une chose, une famille unie contrairement à celle dans laquelle elle avait grandi durant les premières années de sa vie.
Elle a conclu sa série de tweets par un : « Love Is Respect. » qui m'a donné envie de pleurer.

Vous pourrez voir la série de tweets que des femmes mais également hommes anciennement battus ont écrit pour témoigner de leurs combats : #WhyIStayed

Et pour être honnête, cette phrase ne me quitte plus depuis.
Cette phrase que l'on pourrait traduire de façon crue : « L'amour est le respect » ou de façon plus arrangée : « Quand on aime, on respecte. » m'a beaucoup fait réfléchir sur les formes d'amour et sur la place du respect dans les différents relations que j'ai pu entretenir avec les miens.

Niveau familial, même si ça n'a pas toujours été le cas, le respect prend de plus en plus une place prépondérante dans nos échanges. Je peux ressentir cela dans les tensions de moins en moins présentes dans mes interactions avec les parents, les soeurs, la famille plus éloignée.
Avec le frère, les fondations étaient badigeonnées de respect !

Niveau amical, j'estime avoir plutôt bien choisi les ami(e)s et ces personnes indéfinissables à qui je peux me confier. Le respect est au centre.
Ceux dont nos bases divergent sont écartés de façon radicale.

Niveau amoureux, je me rends compte qu'il n'y a pas eu de respect.
Le coeur continue de panser ses blessures afin de se remettre en selle et d'être en capacité de choisir quelqu'un qui se montrera digne de la personne que je suis.

C'est très dur d'aimer ou d'avoir aimé quelqu'un qui n'a pas eu la décence de vous considérer suffisamment pour ne pas prendre votre être comme la feuille de PQ qui sert à essuyer son clak sale plein de merde.

N'oubliez jamais qui vous êtes, ou alors sachez ce que vous n'êtes pas et ce que vous méritez, chers lecteurs.

Quand on aime, on respecte. Parce que nous aimons, nous respectons l'être qui nous procure du bonheur et nous attendons ce respect mutuel en retour.
 Aimer ne signifie pas asservir, utiliser à sa guise, contrôler ou que sais-je.

Apprenez à aimer si vous ne savez pas, ne dégoûtez pas les autres de ce que vous ne savez pas faire ou ne soyez pas déçus de ces expériences malheureuses que vous avez pu vivre.
Tout se surmonte avec le temps nécessaire.

Prenez soin de vous, les Lecteurs.

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages