Le message que la justice américaine envoie aux policiers blancs ( et globalement au monde ) : « Vous pouvez continuer les Noirs Américains, vous ne serez pas jugés coupables. »

by - 01:18:00

En voyant le verdict des douze jurés américains, je ne vous cache pas que j'ai été assez stupéfaite.
Pour avoir suivi l'affaire, non pas passionnément mais de façon ponctuelle, j'avoue ne pas comprendre.
La justice est un pouvoir à part entière, indépendant(e), qui dans tous les cas a ses propres règles auxquelles nous devons toutes et toutes nous plier : nos sociétés étant régies par le droit.
Seulement, qu'il soit américain, français ou d'un quelconque pays tiers, le concept de justice semble pourtant être à des années lumières de ce domaine, eh non je ne suis pas juriste. 

Il y a des règles pour tout le monde, et celui qui les enfreint doit répondre de ses actes et supporter la sanction imposée.
Nous apprenons dès petit à nos frères/soeurs ; à notre propre progéniture ou à celle des autres qu'il faut respecter des règles pour vivre en société tous ensemble, du moins d'essayer et que sans cela nous risquons de nous attirer des problèmes.

Après les horreurs perpétrées par les gens au fil des siècles, après ce que nous savons des croyances, des motivations qui ont poussé des gens à torturer, mutiler, tuer d'autres gens pour leurs convictions personnelles, leurs orientations sexuelles, le bout de territoire sur lequel ils vivaient qui faisaient d'eux un groupe ethnique, pour la couleur de leur peau VOIRE de leurs cheveux, leurs particularismes génétiques, les croyances religieuses, pour les richesses que certains possédaient, pour l'insupportable idée qu'un peuple refuse de se laisser prendre ce qu'il a et j'en passe... L’être humain reste a un niveau tel qu'il prouve tous les jours par ses actes qu'il n'a RIEN pigé à ce qui s'est passé ces derniers millénaires.

Les Etats-Unis, que j'aimerais quand même visiter un jour pour ne pas mourir idiote, qui pour moi sont un territoire volé bâti sur l'extermination de ses anciens occupants mais sont également cette SUPERPUISSANCE mondiale qui a l’œil partout y compris dans nos chaumières, dans nos textos, bientôt dans nos têtes (?) qui se distinguent tous les jours par leur mentalité de gagnant, leur patriotisme, leurs vision ULTRA LARGE et leur soif de prouver que la seule limite de l'Homme est l'Homme lui-même.. Oui, ce pays mes phrases sont longues dèh est également cette Terre qui des années après avoir aboli l'esclavage puis la ségrégation continue de victimiser la population noire qui est en son sein.

Combien d'histoires concernant des hommes plus ou moins jeunes qui n'étaient pas uniquement des taulard, des drogués, des dealers sont tombés sous les balles de policiers qui représentent cette limite à la liberté , au respect des valeurs en tant qu'Hommes ?
Combien de femmes : mères, soeurs, femmes, filles de ces hommes morts sont venues réclamer justice pour que l'être cher décédé puisse retrouver une dignité après cette vie arrachée brutalement, lâchement et sans regret ?

Comment est-ce possible lorsqu'une vie est enlevée, quelle qu'elle soit, celle-ci peut être considérée comme une « bavure judiciaire »,  un « accident » , un « événement tragique qui ne devrait plus se reproduire » qu'une instance judiciaire puisse considérer qu'il n'y ait pas LIEU de poursuivre la personne qui a ôté la vie parce que la mort d'une personne noire aurait moins de valeur que celle d'une personne blanche ?


Vous rendez-vous compte de façon plus générale à quel point la vie humaine n'a plus d'importance ? 
A quel point, il est facile de passer de vie à trépas pour avoir refusé de donner son téléphone, pour avoir été au mauvais moment au mauvais endroit, car nous sommes la preuve compromettante d'un méfait ?

Le temps passe et je me demande.. Je n'étais pas dans ces logiques là de blanc/noir... Truc de blanc/truc de noir. Je n'étais pas non plus dans les délires de " Les Noirs, peuples maudits  " ou que sais-je
Mais réalisez-vous à quel point une couleur de peau accompagnée d'une situation socio-économique précise peut changer votre vie ou la ruiner ? 
Les non blancs ont statistiquement - je ne citerai pas de source comme une mauvaise élève que je ne suis pas pourtant ne le ferai pas - un niveau socio-économique toujours inférieur à celui des blancs sur toute la Terre. Regardez qui sont les plus pauvres aux Etats-Unis, en Inde, en Afrique du Sud, cherchez vous me le direz.

Rendez-vous compte que certaines personnes voient d'autres personnes en se disant que ces personnes ne méritent pas la vie parce qu'elles ont des cheveux d'une autre texture, la carnation plus ou moins foncée ?

Croyez-vous réellement que prétendre avoir des amis ayant des caractéristiques communes avec la personne que vous venez d'insulter puisse apporter une quelconque solution ?

Croyez-vous que prôner l'assortissement de personnes de différentes teintes pour procréer afin de donner vie à un être qui ne ressemblera peut être ni à l'un ni à l'autre est la solution aux pensées arriérées tout en sachant que certaines personnes peuvent enfanter avec d'autres sans les considérer comme autre chose qu'un fantasme assouvi ?

Pensez-vous que promouvoir des gens qui ont bénéficié d'une discrimination qualifiée de positive pour fuir ce qui les attendait et ceux qui les traqueraient s'ils n'avaient pas bien tourné est une avancée en soi pour l'ensemble d'une communauté persécutée ?

Vos pensées se logent dans vos paroles déplacées. Dans vos actes culottés. Dans vos demandes osées.
Au lieu de tous nous considérer comme humains, ils agissent comme si certains avaient plus de légitimité à prétendre être un être humain qu'un(e) autre.

Le racisme n'existe pas uniquement qu'en Amérique, il n'est pas uniquement dirigé à l'encontre des personnes de couleur marron.

Moi, perso, je vais m'endormir en me disant qu'un enfant de 12 ans a été tué par un policier de 26 ans et que si on en suit la suite logique des parodies de justice US, qui laisse des gens 40 ans en prison innocent mais qui ne prend pas la peine de juger un policier dont la culpabilité de meurtre n'est plus à prouver, le policier de 26 ans va être chahuté, protégé, va faire des conférences publiques en disant qu'il le referait y compris si le jeune Tamir était blanc avant de s'en sortir... LIFE.

Ils ont rendu le monde pourri, vous continuez de le rendre nauséabond et vous bridez les gens plein d'espoir et de douceur .. Hommes, ne mériterions-nous pas notre médiocrité ? Malheureusement comme pour tout, ceux qui n'ont rien fait trinquent quand même...

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence