Ce sentiment d'être capable de commencer une nouvelle histoire d'amour ..

by - 23:10:00

Après cette rupture, j'ai eu la sensation que je ne pourrais plus jamais être dans les bras de qui que ce soit.
Que je ne pourrais jamais plus dire à un homme que je voulais faire partie de sa vie, que je voulais être son amie, son amour, son amante mais qu'au delà de tout ce partage, je voulais être respectée, prise pour ce que j'étais sans être un projet à rénover, un faire-valoir ou un trophée mais surtout avancer sans le ressenti que l'histoire est un fardeau que je me dois de supporter au nom de ... car le malheur est une condition nécessaire pour espérer atteindre un jour le bonheur.

Les prétendants ont défilé, les tentatives de mise en couple également et malgré cela, l'envie de recommencer un duo n'était toujours pas ravivée... je croyais réellement qu'à 21 ans, je finirai mes jours seule parce que cet homme aussi médiocre a t-il été avec moi a été la seule expérience amoureuse que j'ai eue et que je n'aurais jamais. Je ne me voyais pas avec quelqu'un d'autre, ni avoir à me préoccuper de nouveau des histoires d'amour. Au pire, je serai la sexologue - assistante sociale des pine-co et c'est tout !

Ce jeune homme a changé la donne.
J'ai enfin su ce que c'était que de se faire courtiser avec respect et d'y prendre plaisir.
J'ai pu doublement réalisé à quel point, l'Amour que nous attendons tout(e)s n'est pas forcément cet inconnu qui alimente nos fantasmes. C'est peut être cet individu que l'on trouve agréable à regarder, plaisant à écouter, sympathique comme tout sans imaginer que cet individu puisse être autre chose qu'une connaissance avec qui nous échangeons bien.

Je ne sais pas ce que cela donnera, je ne sais pas où cela me mènera. Simple prétendant ? Amant ? Amoureux ? Amour ? Partenaire de vie ? Monsieur FMD ? je sais juste désormais que tout passe avec le temps, y compris les peines de coeur.
Tout ce qui nous semble être insurmontable aujourd'hui deviendra une leçon fort bénéfique un jour pas si lointain que cela.

Mon propos, ce soir sera le suivant :

Quand on se connaît, que l'on connaît sa valeur, ses limites et que l'on est dans une histoire d'amour qui devient compliquée, qui ne nous satisfait plus ou qui devient néfaste : partir, n'est pas un acte de lâcheté. Partir, c'est accepter que nous avons fait le maximum d'investissement émanant de notre personne et que nous ne pouvons pas donner plus sans y laisser le coeur, la dignité et le respect de soi.

Lorsqu'une histoire se finit, aussi profonds qu'ont été les sentiments, aussi dure qu'est la peine, il y a toujours moyen de survivre, de ramasser les plumes laissées sur ce qui est devenu un champs de bataille pour finir par (RE)VIVRE. Continuer d'exister. Mieux encore, il est possible de rencontrer cette personne qui ne nous fera pas RECOMMENCER les histoires amoureuses, non.
Cette personne est une autre personne, elle vient avec sa personnalité propre, son vécu personnel et est censée apporter autre chose. Si c'est dans votre intérêt, ne vous fermez pas aux opportunités parce que quelqu'un a osé piétiné votre coeur, osé bafouer votre volonté ( parce que vous l'avez laissé faire en fin de compte, il faut le reconnaître ) 
Assurez-vous que personne ne recommence !

Je vous laisse avec ce joli morceau de Corneille & Gage.
 

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence