Sentiment d'être Charlie ou pas, l'expression peut (faire) tuer.

by - 03:58:00

Qui n'en a pas entendu parler ? Entre ceux qui ne savaient tellement pas ce qu'est C.H qu'ils ont cru que Charlie était une personne, ceux qui suivent l'actualité et qui ont forcément entendu parler du journal d'une façon ou d'une autre ou les lecteurs réguliers, cette annonce n'a laissé personne insensible.

Je n'aime pas la ligne éditoriale de C.H.
J'étais souvent choquée par le manque de respect des croyances des autres et des événements dramatiques tournés en dérision, par la caricature poussée à son paroxysme.
Je trouvais également que cela permettait aux esprits désireux de le faire d'alimenter les stigmatisations et encourager la discrimination voire la xénophobie à travers des sources médiatiques qui s'en donnaient à cœur joie !

Cependant, je condamne entièrement ce qui s'est passé mercredi.
Ce qui est arrivé mercredi est gravissime.
Ma lecture de l’événement est la suivante :  nous pouvons être tuer pour avoir des idées qui sont contraire à celles des autres.
J'ai repensé à ces droits et libertés que sont la presse, l'expression, l'association qui ont été bafoué par cet acte.
J'ai repensé à Jean de La Fontaine qui écrivait des fables que nous avons pour beaucoup étudié dès la primaire, des fables qui nous semblaient ludiques mais qui décrivaient une vision critique du pouvoir à travers des animaux qui représentaient ce qui se fait de meilleur chez l'Homme mais également ses travers, ses faiblesses... Et je me souviens de la façon dont JLF a été contraint de renier ses fables avant de mourir.

C'est donc cela le monde d'aujourd'hui ? Le non respect du point de vue d'autrui aussi déplaisant soit-il dans le fond ou sur la forme qui donne à ceux à qui cela déplaît l'ignominie d'enlever la vie de façon si arbitraire en justifiant l'acte cruel par des motivations qui se disent pieuses mais qui ne reflètent que la fermeture d'esprit et la bassesse de l'être humain à vouloir absolument que chacun soit une autre version de luii-même avec son lot de croyances et de façon de faire propre à ce qui nous ressemble ?

On peut aimer ou ne pas aimer, détester ou adorer mais qui mérite de se faire exécuter de la sorte ?
Qui mérite de se faire tuer parce qu'il a exprimé à sa manière sa façon de percevoir le monde ? En parallèle, j'ai appris qu'en signe de vengeance, des mosquées ont été attaquées.
Je me demande si la stupidité des hommes possède un plafond de verre.
Enfin, dernier type de réaction, des comparaisons douteuses avec d'autres régions du monde dans lesquelles des personnes meurent ... A quoi bon comparer l'incomparable ? Faire des concours de souffrance lorsque ces concours n'ont pas lieu d'être ?

Il ne s'agit pas de douze morts dues aux conséquences d'une maladie, il ne s'agit pas des finalités de la vieillesse ou de dommages collatéraux de guerres... DE CE QUE L'ON NOUS A DONNÉ COMME VERSION . Il s'agit purement et simplement d'une exécution et d'un symbole de la devise française qui a été bafouée.

J'ai une pensée pour ces gens qui ont été tué, une pensée pour leur famille, pour leurs amis et les gens plus ou moins proches.
J'ai une pensée pour ces gens qui ont été tué pour avoir dit ce qu'ils pensaient, pour ceux qui se sont battus en France ou ailleurs pour que le droit d'exprimer son point de vue.

Les gens ne sont jamais que ce que vous considérez qu'ils sont uniquement pour vous.
De nos jours, nous pouvons mourir de tout : du plus ridicule au plus glauque, et à n'importe quel moment, tâchez de faire de votre vie ce que vous voulez en faire.
Soyez ce que vous voulez être, faites ce que vous voulez faire et profitez en autant que vous le pouvez !

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence