Life, Motivation & Challenges

by - 16:03:00

Bonjour chers lecteurs,

Je vous vois venant du monde entier : Guyane Française, Chine, Martinique, Russie et vous ne pouvez pas savoir à quel point, je suis stupéfaite. Incroyable ce que peut faire Internet, connecter des personnes d'ici et là. Et je suis d'autant plus ravie qu'ici mes goûts priment, ma vie narrée de façon plus ou moins explicite est mise en avant et que vous semblez vous y intéresser un minimum.

Cette année, ma vie a été le théâtre de drames, tous plus épuisants les uns que les autres (violences physiques, viol, maladies => Pas forcément sur ma personne, je vous rassure) : je ne vous cache pas que je n'y étais pas préparée.

Les épreuves se sont enchaînées, mes craintes personnelles, qui étaient déjà présentes, se sont amplifiées et je me suis vue douter de mes propres projets, de leurs bienfaits.

Mon année universitaire est terminée, mes derniers partiels sont finis et pour être honnête, je ne suis absolument pas satisfaite de mon travail. Je sais que j'aurais ce diplôme mais je vous avoue que j'aurais voulu avoir la meilleure mention avec et non pas espérer comme je suis entrain de le faire actuellement pour la plus petite d'entre elles.

Dans ces moments, j'ai pu compter sur mes alliés les plus fidèles comme toujours ( Le frère, Mon Canard, Angel, Mimi) et j'ai pu faire le constat ces derniers jours de mon hypocrisie face à moi-même.

J'ai privilégié les réseaux sociaux malgré mon prétendu manque d'implication dedans à mes lectures personnelles, à mes travaux d'écriture personnels ; je me suis sentie poussée des ailes suite à mes différents accomplissements au niveau universitaire et associatif et j’ai étouffé mon humilité sous une épaisse couche de considération à mon égard. Une considération, qui à mon sens, m'a empêché de fournir les efforts que j'aurais du fournir pour atteindre mes objectifs.

J'ai déconnecté tous mes réseaux sociaux ( Linkedin, Twitter, Facebook) et toutes mes plateformes sociales ( Tumblr, Blogger) même si en venant sur cet ordinateur, en écoutant la musique, j'ai vu Blogger ouvert et j'ai eu envie d'écrire. Oui, tu avais raison mon Canard !

Haltère old school, février 2017
Je ressens comme une envie de ne plus distiller mes pensées de façon instantanée sur Facebook ou Twitter. Je ressens cette envie de m'impliquer davantage dans ce blog en postant des photos issus de mes Ry-gets. Je ressens l'envie de mettre mon réel patronyme et d'uniformiser l'ensemble de mes pages Internet.

Pour ces petits accomplissements, je me donne le temps. Le temps d'acquérir l'ensemble des livres sur ma liste de lecture ; le temps d'acquérir le Canon EOS 100D ET le Polaroïd 600 impulse ; je me donne le temps de finir mon Master pour écrire en mon nom sur ce blog et promouvoir mes activités associatives, littéraires et initiatives diverses.

J'ai vu cette publicité intitulée « Be More Human »  de Reebok à plusieurs reprises au cinéma et je ne vous cache pas que j'ai beaucoup aimé celle-ci. Cette détermination, cet acharnement, ce dépassement de soi afin de repousser ses limites, de faire toujours plus, toujours mieux.
Cette publicité m'a donné beaucoup de pêche.



Les événements se déroulent et il faut être en capacité de les prendre comme ils viennent, de réagir comme nous le sentons arriver et savoir avancer. Avancer pour tenir compte de nos loupés et de nos accomplissements et nous focaliser sur ce qui est à venir.

À venir pour ma part ? Le CLES en début du mois de juin. Un travail saisonnier dans lequel je vais devoir me confronter aux récits fâcheux voire dramatiques de personnes dès mi-juin. Des projets qui se matérialiseront ou non à l'issue de ce mois.

En attendant que je réfléchisse à une nouvelle manière d'orienter le blog, de vous conter mon existence, partager mes coups de coeur avec vous, je vous souhaite beaucoup de courage et de détermination pour vos projets.

Signé Ryel

Dans le même genre..

1 commentaires

  1. voila pourquoi je t'ai cité dans mon article, go girl c'est la vie et on fais avec à notre façon. Des bisous!!!!

    RépondreSupprimer

Votre présence