Ils s'en battent les ovaires ....

by - 12:44:00

.... Et nous devrions en faire autant !

Un titre d'article grossier, certes, mais qui traduit ma pensée sans détour .
Ce post ne s'adresse pas aux personnes qui s'en foutent mais à celles qui devraient prendre connaissance que les gens s'en foutent... Je vais m'expliquer dans les lignes qui suivent.

Nous sommes beaucoup à parler de nous, de nos vies, de nos problèmes, des difficultés rencontrées dans certains domaines en espérant que les oreilles présentes et fonctionnelles pour entendre sauront également écouter, se soucier et pourquoi pas apporter des solutions à ce que nous venons d'expliquer.

Pour être honnête, j'ai envie de dire que dans beaucoup de cas, les gens s'en foutent. Royalement.
Les gens se foutent royalement de ce que nous venons de dire, de ce que nous venons de crier avec nos tripes, de ce que nous leur demandons voire implorons. Dans le meilleur des cas et avec l'hypocrisie la plus subtile qui soit, nous ne nous en rendrons pas compte tout de suite, nous aurons eu l'impression de soulager notre conscience avec les bonnes personnes. Mais cela ne restera quand même de leur côté de la satisfaction d'une curiosité malsaine, la résultante d'automatismes devenus des habitudes comme le « Ça va ? » dont on se fiche éperdument de la réponse, une démonstration de fausse compréhension et/ou de relativisme.


Etre de ceux qui n'ont eu de cesse de s'expliquer, d'expliquer afin que les autres puissent comprendre où on en était, où on a voulu en venir, ce que l'on voulait faire et se rendre compte que pour beaucoup, ils n'en avaient rien à faire. Rien à faire de nos bonnes intentions, de nos bons sentiments.
En toute franchise, il faut juste accepter que lorsque les gens veulent faire, ils font. Ils ne tergiversent pas, ils ne font pas perdre du temps des lustres durant, ils ne trouvent pas d'excuses, ils font uniquement ou alors ils préviennent.

Je ne crache pas sur l'ensemble des humains loin de là, j'écris juste que ce jemenfoutisme dont vous êtes victimes quelles que soient les raisons de ce dernier ne devrait en rien vous arrêter : ni dans ce que vous faites ou comptez entreprendre ni dans vos rapports humains. Au contraire. En prenant connaissance de qui s'en fout ou ne s'en fout pas de ce qui peut vous arriver, de ce que vous pouvez raconter, vous saurez également à qui parler et à qui ne pas parler de certaines choses. Quant à ces choses que vous aurez obtenues sans l'aide escomptée, vous montrerez que personne n'est indispensable et VOUS avez fait en sorte que cela puisse fonctionner.

Gardez le coeur ouvert et pourquoi pas les bras à ceux qui eux ne s'en foutent pas. Ceux qui prennent le temps de vous écouter, de conseiller vers ce qui est bon pour vous.
Gardez l'esprit concentré sur ce que vous souhaitez accomplir, ne cessez jamais d'anticiper le prochain mouvement en dépit des ratés dans la programmation. Mais surtout allégez-vous l'esprit au maximum !
FMD

Dans le même genre..

2 commentaires

  1. Thanks God I read your blog this night. I just have this reflexions (1 hour ago) and you give me the solution.

    I keep in mind the following quote and the conclusion :

    "En prenant connaissance de qui s'en fout ou ne s'en fout pas de ce qui peut vous arriver, de ce que vous pouvez raconter, vous saurez également à qui parler et à qui ne pas parler de certaines choses."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. So glad that my writing helped you for one of your issues.
      I think we have to know into who we can trust and into who we can't trust.

      We are surrounded by people but all of them aren't our friend, sooner we know who is good for us better we will be.

      Furthermore, I really think you can have a good behaviour with everybody after knowing this difference between those people.

      Supprimer

Votre présence