mardi 29 septembre 2015

Les parents et la métaphore de la rampe d'escalier.

Tout à l'heure en parlant avec mon excellente amie surnommée " Mon Canard ", je parlais de ma vision des parents, de leur rôle dans la vie de leurs enfants en tant que jeune adulte.

Oui, les parents sont - pour beaucoup - biologiquement nos créateurs, nos bienfaiteurs, nos pourvoyeurs au début de nos vies. Puis les années passent, nos volontés surgissent, nos aspirations également et le rôle des parents est dans le fond le même mais change à la surface. Il ne s'agit plus de nous approvisionner, de nous faire vivre mais il s'agit d'un soutien. Un soutien qui peut s'exercer de différentes façons.

Il y a quelques jours, je suis allée voir le film " Le Grand Jour " et j'ai pu confirmer mon hypothèse que les parents, même ceux n'ayant pas les moyens financiers ou les outils éducatifs et techniques d'aider leurs enfants dans leurs aspirations peuvent malgré tout être des soutiens dans ce que leurs enfants font, vivent et les projets auxquels ils aspirent.

Pour moi, à cette période de la vie d'un enfant où l'enfant peut survivre seul, les parents s'apparentent à une rampe d'escalier. Une rampe d'escalier est définie par le site du dictionnaire Larousse comme étant le « Garde-corps établi le long d'une volée d'escalier à jour, et supportant une main courante ; la main courante elle-même : Tenir la rampe pour descendre.». Je la vois comme un soutien permettant de descendre un peu plus sereinement les escaliers. Et pour le coup, je compare l'escalier à la vie et la rampe aux parents.

Se tenir ne signifie pas que nous ne tomberons pas. À l'inverse, l'absence de rampe ne signifie pas la chute. Cependant lorsqu'il y a une rampe, et que l'on s'accroche à cette rampe qui peut être faite de divers matériaux (bois, acier, inox) on se sent accompagnée, plus confiante et plus sereine dans la descente ou dans la montée tiens

Je salue ces parents qui font office de rampe solide pour leurs enfants. Ces parents qui accompagnent leurs enfants jusqu'à leur fin - malheureusement, certaines rampes s'arrêtent avant l'escalier -. Tous les parents ne sont pas des rampes solides, de confiance.. Il existe des rampes légères, fragiles et certains parents se révèlent être parmi ces rampes peu fiables. D'autres pour aller dans l'extrême se révèlent être non pas des rampes mais le liquide glissant qui précipitera la chute dans les escaliers de la vie.

Peu importe le type de rampes que sont vos parents, je vous souhaite de descendre les marches de la vie avec hargne, dignité et curiosité. Si vous avez l'aide adéquate, réjouissez-vous et profitez-en mais si vous n'avez pas de rampe ou que la rampe s'avère néfaste voire être la substance dangereuse qui vous fera chuter, j'espère que vous trouverez la force nécessaire pour assurer une descente non sans heurts mais avec fierté car vous l'aurez fait par vous-même uniquement : les Self Made quelque chose.
Source 
FMD

2 commentaires:

  1. Pas mal la métaphore de la rampe. Tu me fais regretter de ne pas avoir vu finalement le film la vie en grand avec la présence du réalisateur quand j'en avais l'occasion. Je n'ai d'ailleurs toujours pas vu le film et maintenant ça me donne envie.

    Je ne peux rien à ajouter à ce que tu as dit sauf merci pour ton soutien à ceux qui n'ont pas la rampe adéquate :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :)
      Ah... Ce sont des choses qui arrivent, n'hésite pas à me dire ce que tu en auras pensé surtout.

      Il faut savoir se soutenir que nos situations soient similaires ou divergentes. :)

      Supprimer

Votre présence

Mes autres pages