Patience et humilité vont de pair.

by - 00:15:00

Asa - Jailer ♫♫♫

La semaine dernière, j'ai réalisé que j'étais en pleine course pour de l'argent, et qu'une grande partie de mes occupations professionnelles annuelles ne serait pas consacrée à une spécialisation quelconque, un intérêt particulier mais aurait pour objectif principal de rassembler de l'argent pour financer mes projets futurs.
 Cette réalisation m'a rendu triste durant plusieurs jours : courir après l'argent ne me rend pas heureuse. => Je vous invite à lire le bel article de ma très chère Double, ici.
Je me suis mise à douter de mes choix, à ne pas me sentir à ma place et à remuer les méninges de mes proches pour leur dire que cette année de césure était peut-être une mauvaise idée.


J'ai fini par comprendre que ces pensées sont venues suite à des réflexions, des situations dans lesquelles je n'avais pas la sensation que mon éducation universitaire, mes compétences diverses étaient reconnues à leur juste valeur dans ce que je faisais. Et, ça justement et étrangement, j'en avais besoin ! Besoin de redescendre du nuage de flatterie dans lequel j'étais nichée un peu trop confortablement pour (re)faire mes preuves. Besoin de comprendre qu'entre le moment présent et le moment où j'accomplirai mes objectifs, il me faudra agir et patienter dans l'humilité.

Ne pas prétendre savoir, se fondre dans la masse, apprendre, comprendre, analyser et se forger en attendant de concrétiser mes projets. Cela ne signifie pas subir à tout prix, cela signifie développer une force intérieure capable de supporter ce qui ne nous plaît pas voire même en retirer un intérêt autre que l'aspect financier, s'adapter, grandir et comprendre - expérience à l'appui ! - ce vers quoi on ne souhaite définitivement pas s'orienter.

Cela comporte également d'avoir à serrer les dents dans ces moments où on n'a pas l'impression que ce que nous faisons n'est pas " digne de nous ". Apprendre à toucher à tout, à occuper toutes les places en attendant que nos efforts paient pour prendre le siège que l'on croit fait pour nous. Et là encore, il y a des imprévus de tous types qui peuvent survenir du style : ce pour quoi on se battait n'était pas réellement ce que l'on voulait, cela arrive ! ^^  
C'est peut-être - bien que difficile - plus facile pour moi de dire cela en sachant que ma parenthèse est datée alors que cela peut paraître beaucoup plus long pour d'autres dans des situations différentes.

Je lisais Catherine Frot qui disait que « Malheureusement, certaines personnes se donnent à corps perdu pour un résultat lamentable». Même si tel est le cas, s'être battu(e) pour ce que l'on voulait n'est pas en soi, un signe de caractère et volonté acharnée ? Il y aura toujours un autre combat à mener. Du courage et de la détermination dans vos combats !

FMD

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence