Choisir le bonheur

by - 00:18:00

En décembre dernier, une de mes meilleures amies, Be, partait à l'étranger pour un séjour longue durée. Lorsque j'ai recueilli ses premières impressions, elle m'a écrit ceci :

«  Franchement, je me sens tellement bien. Je suis exactement là où je veux être et je ne l’aurais pas su si je n’étais pas partie. J’apprends à être une femme indépendante, libre de ses choix. Je décide quelle genre de femme j’ai envie d’être et ça me plait énormément. »

Vous n'avez pas idée à quel point ces quelques mots m'ont marquée. 
Je suis dans une période de ma vie dans laquelle j'ai besoin de me détacher de mon noyau familial, de tout ce que j'ai toujours connu pour prendre mes propres décisions, pour vivre ma vie comme JE l'entends. Et je l'entends sans prises de têtes, sans négativité, sans faux-semblant (ou alors le moins possible)

Cela n'est sans dire que cette décision ne plaît pas autour de moi.
Beaucoup prennent ces nouveaux préceptes de vie contre eux alors qu'il n'en est rien. J'ai juste décidé de vivre autrement que dans la négativité, dans l'attente de certaines choses ou d'actes qui ne viennent pas parce que ceux et celles qui sont à même de les effectuer tardent à le faire ou ne le veulent pas.

Le bonheur que je vise n'est pas échelonnable, il n'est pas même quantifié, daté ou arrêté. 
Le bonheur auquel j'aspire est cet état d'esprit qui est le mien en me levant, en allant travailler, en passant du temps avec moi-même puis avec autrui qu'il me soit proche ou non, en profitant du moment présent sans regretter quoique ce soit derrière. 

Comprendre le pourquoi je choisis telle chose et pourquoi je refuse telle autre.
Il m'arrive toujours des tracas, des coquilles voire des drames et ce n'est pas tant ce qui ne va pas qui compte, cela va être mon attitude face à ces évènements, le temps que je vais mettre à me remettre d'aplomb suite à leur apparition. J'ai été agréablement surprise par le film Seul sur Mars de Ridley Scott et par cette manière de gérer l'insurmontable, l'impossible.

Après toutes les péripéties pour le nom du blog, je reste sur le terme Ryel Cosmos.
Pardon du désagrément, je ne bouge plus !

Je vous souhaite une excellente semaine pleine de positivité, d'amour et de détermination.
Signé FMD

Dans le même genre..

1 commentaires

Votre présence