dimanche 17 avril 2016

Pute, grosse pute, puterie ou l'immense dérive d'une acception qui s'est perdue.

Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?

Aujourd'hui, j'aimerais vous parler de ce terme « pute » et des nombreux qualificatifs qui se sont greffés à cette définition,
Pour moi, le terme pute est un qualificatif familier qui désigne l'activité professionnelle d'une femme qui tarifie ses prestations sexuelles.
Les synonymes sont divers : prostituée, péripatéticienne, fille de joie, escort.
Mais dans tous les cas, cela désigne un métier (qu'on le veuille ou non, qu'on pense que ce choix professionnel est contraint ou le résultat de trajectoires de vie chaotiques => J'ai eu ce débat avec une de mes anciennes camarades de licence qui était une abolitionniste et qui pensait qu'être prostituée était une contrainte et non un choix )



Et pourtant, de nos jours, ce terme grossier est devenu une insulte qui désigne de plus en plus de femmes en fonction de leurs accoutrement, de leurs actions, de leurs fréquentations :

Une pute, c'est une fille qui s'habille de manière provocante
Une pute, c'est une fille qui se montre déshabillée voire nue très souvent
Une pute, c'est une fille qui couche avant le mariage
Une pute, c'est une fille qui couche avec plusieurs garçons
Une pute, c'est une fille qui va à l'hôtel avec son mec ou plusieurs mecs pour se faire baiser
Une pute, c'est une fille qui dit/fait des trucs cochons (en chantant, en jouant la comédie, en dansant)
Une pute, c'est une fille entretient des rapports ambiguës avec l'autre sexe
Une pute, c'est une fille qui mérite de se prendre des coups de bite (contre son gré, ce que l'on appelle un viol ici en France)
Et pour édulcorer le vocabulaire, voici qu'on nous parle de « tchoin », « kerba», «traînée», «ker», « fille légère », «catin»,«marie couche-toi là»..

Pour ma part, ces qualificatifs sont inexacts et incorrects.
Ils ont pour unique but de dénoncer un ensemble d'attitudes et de comportements que peut accomplir la femme qui dérange. Cela traduit une définition ainsi que les limites que l'on impose à l'ensemble de la gente féminine pour ne pas tomber dans l'autre versant, celui de la mauvaise femme. 
S'il existe la bonne femme, celle qui est bien sous tous rapports, qui mérite éloges et attentions mais surtout l'amour il existerait également l'autre qui ne mérite rien d'autres que d'être malmenée, dévalorisée et d'être baisée comme une chienne.

Cette façon de catégoriser des femmes diverses aux motivations, contextes différents et de réduire leurs actions en apparences similaires pour les réunir dans des cases qui ne leur correspondent pas et dont elles ne pourront s'échapper me révolte. (Et souvent, ce sont des femmes qui acceptent ce genre de distinctions avec leurs congénères féminines)

Par ailleurs, si on pousse la définition  ainsi que le raccourci plus loin, comment une femme qui attend qu'un homme puisse lui offrir des objets et/ou beaucoup d'argent pour obtenir sa compagnie, bénéficier de ses savoirs faire peut être considérée du bon côté mais qu'une femme qui puisse décider de plein gré d'avoir des relations sexuelles avec un homme sans ne rien exiger d'autres de cet homme du respect et du plaisir puisse être catégorisée comme mauvaise femme ?

Pourquoi ces exigences oppressantes se situent une fois de plus toujours autour du vagin de la femme ?

La démocratisation de ce terme me dérange : pour un rien, une femme peut être qualifiée de pute.
Pour avoir ignoré des avances, pour avoir fait quelque chose qui a énervé l'autre, pour avoir voulu disposer de son corps comme elle l'entendait.. mais ça ne sera jamais dans la plupart des cas le bon appellatif.
Ça me révolte d'entendre la jeunesse sans avoir expérimenté eux-même leur sexualité ou alors très mal qualifier à tout va ces filles qui finalement choisissent ou découvrent au fil des expériences qui elles sont, ce qu'elles veulent et ce à quoi elles aspirent.

J'ai la sensation qu'il est question d'avoir à choisir son camp entre celles qui se revendiquent comme Putes même en ne l'étant pas mais qui tiennent à protéger leurs libertés et celles qui s'opposent radicalement à tout ce que le terme pourrait englober quitte parfois à se mentir ou à mentir aux autres..

J'attends vos avis ^^

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages