L'heure, c'est l'heure.

by - 01:06:00



Hello les lecteurs,
Comment allez-vous ?

La semaine dernière, un de mes collègues m'a dit « C'est dingue comme tu es toujours à l'heure pour sortir du travail. Tu bosses jusqu'à l'heure et pas une minute de plus !».
Suite à cela, on en a rit cependant je n'ai pas pu répliquer étant donné que je partais mais cela est revenu sur le tapis cette semaine et s'en est suivi un petit débat dans lequel j'ai fini par cracher le morceau.

J'arrive au travail entre 10 à 15 minutes avant mon heure de travail officielle : le temps de m'installer, d'être opérationnelle pour prendre les appels, effectuer des rappels, traiter les demandes par mail etc..
À partir du moment où je suis payée pour travailler de 9h à 17h, je ne vois pas pourquoi, je devrais rester jusqu'à 17h05, 17h15 sauf heures supplémentaires rémunérées évidemment. 
Mes collègues pensaient qu'il s'agissait de mes trains, d'un éventuel enfant à aller chercher à l'étude etc.. Mais la réalité est que je fais ce que j'ai à faire durant mes heures de travail et que si mes collègues cherchent à converser davantage avec moi, ils n'ont qu'à proposer qu'on aille manger un morceau ou boire un verre. Je ne vois pas pourquoi, je devrais traînasser dans les locaux du travail pour qu'on puisse me voir davantage ou rester travailler plus longtemps que prévu. Je fais en sorte de faire mon travail dans le délai imparti. Le travail, c'est le travail. Une fois, ce dernier terminé, je passe à autre chose.

De manière générale, je trouve que beaucoup de personnes ne respectent pas l'heure, que ce soit dans la sphère professionnelle ou non.
Le travail commence à 9h00 et je vois débarquer mes collègues tout paniqués, en sueur ou parfois dans le plus grand des calmes sans mots de retard ou autre à 9h25... J'ai un rendez-vous avec des connaissances, des amis, de la famille et je parviens malgré tout à devoir rappeler que le rendez-vous était à telle heure et que cette heure est largement dépassée. Que j'aurais pu faire autre chose, que j'avais d'autres programmes.

Lorsque l'on parle du fait que les gens ne respectent jamais les horaires donnés, on invoque la couleur de la peau d'autrui « les Noirs, c'est toujours comme ça », le caractère supposé continental « C'est l'heure africaine», on tourne cela en dérision, en malédiction de telle sorte à ce que cela soit mieux accepté mais en réalité, cela m'agace, beaucoup moins qu'avant mais ça m'agace malgré tout. 
Avec un peu moins d'étroitesse d'esprit et plus d'observations, on s'aperçoit que les personnes en retard ne sont pas uniquement celles partageant la même carnation, ou venant du même continent.
Certain/e/s semblent réellement dotés par le retard !

Mon patronyme en langue kikongo signifie « Quelque chose/quelqu'un qui vient avec du retard ». En théorie, je devrais donc passer ma vie à être en retard, n'est-ce pas ?
Et pourtant, c'est l'inverse ! Je m'efforce de ne jamais être en retard. D'être en avance même, pour contrer la signification mon nom justement, lol.

Pour être honnête, je trouve qu'être en retard, est un manque de respect à l'égard d'autrui, notamment lorsque ce retard aurait pu être évité par le fait de sortir plus tôt de chez soi, de prévenir la personne que notre retard risque de dépasser des délais acceptables (plus de 20 minutes)

Comme je l'expliquais récemment à autrui, le temps d'autrui ne nous appartient pas, alors pourquoi s'en accaparer ?

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence