dimanche 28 août 2016

#MeetyourTLinMontreal, fin d'aventure, relations H/F and cie.

Photo prise à Montréal le 27/08 avec Krys, Pol, Freddo et Stéphane aka @ThKrys, @CamerNoir, @LeDylanFreddo & @SGouater

Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?

Pour ma part, je vous avoue que je ressens beaucoup de tristesse à l'idée de rentrer dans ce pays dans lequel j'ai la sensation que rien n'est possible, que les caractéristiques qui sont celles de chacun dérangent.
Retourner à cette vie dans laquelle j'ai la sensation d'exister mais pas de vivre, dans laquelle j'absorbe les drames des autres et que j'en fais les miens, de tomber sur des gens qui n'ont que les mots au lieu des actions, que la gueule au lieu du coeur.  Je n'ai pas envie de rentrer, vraiment pas.

J'ai passé les journées de jeudi soir à samedi dans des bus pour rejoindre Buffalo, dans l'Etat de New York, puis Niagara Falls dans l'Ontario, puis Toronto puis Ottawa pour revenir sur Montréal.
Quelques heures après, je rencontrais plusieurs de mes abonnés Twitter dans un pub où nous avons beaucoup échangé dans le respect et les bonnes vibes.


Cette semaine a été une semaine pleine de surprises, de rencontres et de découvertes.


Je me suis sentie vivre durant ces quelques jours : indépendante, libre de mes mouvements, sans compte à rendre à qui que ce soit, j'ai été plus que satisfaite de constater que je pouvais me débrouiller seule dans un pays qui n'est pas le mien, dans une langue qui n'est pas la mienne, dans un quartier que je connaissais pas, avec des gens dont j'ignorais tout y compris la potentialité qu'ils soient dangereux.

J'ai été élevée avec l'idée que les hommes étaient des prédateurs, en grandissant j'ai vu les hommes comme des prédateurs OU des proies. Etre en Amérique du Nord m'a fait comprendre que l'on peut rencontrer des hommes, les côtoyer, passer de merveilleux moments avec eux sans qu'il n'y ait aucune connotation ambiguë ni intentions charnelle ou amoureuse. Qu'il existe des hommes aussi logiques que respectueux dans de très beaux corps, avec de très bons comportements et des manières de penser et de voir la vie qui sont aussi rafraîchissantes qu'apaisantes. Ça m'a fait un bien fou ! Je me suis également dit qu'après avoir été traitée comme une dame par de gentils inconnus, je ne pouvais laisser aucun des hommes qui souhaitent s'établir dans ma vie me manquer de respect et minimiser cet acte parce que je voudrais que cette personne soit présente dans celle-ci.

Après avoir raté quelques abonnés Twitter à New York, je suis allée dès mon retour à la rencontre de 4 d'entre eux et nous avons passé un merveilleux moment à rire, discuter, boire, manger. Peu importe notre passion (et/ou addiction) à Internet, rien ne remplacera jamais ces bonnes vibes qui parcourent l'air lorsque nous échangeons de vive voix en regardant dans les yeux de nos interlocuteurs et en riant tous en chœur. Chacun met de sa personnalité dans ses tweets et de manière générale dans ses écrits, mais se voir, se rencontrer et s'apprécier, ce sont des choses qui font du baume au coeur.
Hormis @perlerare je ne vois pas quelle autre personne connue sur Internet et restée dans ma vie jusqu'à présent m'a fait ressentir ce sentiment d'amitié.

Je me suis sentie VIVRE ces derniers jours et de manière générale durant ces vacances.
Je me suis sentie capable de tout faire, de tout accomplir et de tout rafler. Et la mentalité nord-américaine n'y est pas pour rien. En effet, dans les pays que sont le Canada et les Etats-Unis, la mentalité est totalement différente de ce que j'ai pu connaître :

- L'immigration est une richesse, pas une tare.
- Le multiculturalisme n'est pas un de ces particularismes qui empêche l'unité nationale
- Tout est possible avec de la jugeote, de la persévérance et les rencontres débouchant sur des opportunités
- Le diplôme ne fait pas tout, d'autres choses comptent : compétences, bénévolat, centre d'intérêts,
- Le crédit ne bousille pas toutes les vies
- Chacune ds personnes peut nous raconter mais notre version prime sur celles des autres.
- Le respect à ériger avant toute autre chose

Mes projets sont panafricains, certes. Mais je me vois vivre quelques temps à New York dès que j'aurais obtenu mon Master, ce qui ne m'empêchera absolument pas de commencer mes actions ainsi mes projets sur le continent africain. Bien au contraire !
Pour être stimulée, on a besoin d'être dans un environnement stimulant, entourée de gens stimulants.
Je trouve que New York l'est à tellement de niveaux. Ce sont les mots d'une franchouillarde éblouie par la magie de cette ville mais ce sont surtout les mots qui traduisent ma pensée et qui vont me permettre de tenir le temps que ce projet déjà vieux puisse se réaliser.

Le monde est tellement pluriel, immense, vaste. 
Tandis que nous soufflons d'exaspération, d'autres rendent leur dernier souffle. Tellement de vies passées à rechercher l'affection de personnes qui ne veulent pas nous en donner ; rester dans des situations délicates par peur d'embrasser le changement ; se limiter parce que notre culture nous éduque dans cette optique ; rester prisonniers des mauvais choix et drames des membres de notre entourage

Comprenez bien, chers lecteurs, que je veux tout fouetter, tout faire voler en éclats, durant cette vie qui est la mienne ! Je veux la savourer, l'apprécier, l'adorer à chaque instant.
Je veux disposer de moi-même comme je l'entends, accomplir pour moi et moi-seule dans le but d'apporter aux autres et que nous puissions nous enrichir mutuellement.

Les prochains jours vont être un peu difficile mentalement mais je ne veux pas me laisser aller.
Dans quelques jours, retour en IDF et en perspective : rentrée universitaire, recherche d'un job étudiant, préparation du permis, obtention de l'année universitaire avec les meilleurs résultats possibles et la meilleure compréhension des connaissances apprises. Je dois être prête et imperturbable en dépit des nombreux éléments que je tairai ici qui pourraient avoir une influence sur mon moral.

Restons motivés chers lecteurs !
Portez-vous bien !
Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages