vendredi 19 août 2016

Trac, " bonne peur ", aventures and cie !

Galerie Matthew Namour, Vieux-Port de Montréal, le mardi 16 août 2016
Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?

Ce soir, je vais bien, toujours aussi bien qu'hier avec néanmoins un sentiment d'inquiétude qui s'est rajouté.
Comme je vous le disais, je suis à Montréal.
Sur les conseils de ma désormais ancienne responsable mais alliée, MJL, je compte partir à New York et effectuer également un petit tour du côté des Chutes du Niagara dans les prochains jours. Seulement voilà, j'ai ce petit trac qui m'anime depuis plusieurs minutes maintenant.

OMG ! Les bus à prendre, les correspondances à faire, la sécurité dans ces bus là, le fait de me retrouver toute seule à l'étranger, sans personne dans les alentours hormis Eddy que je vais aller rencontrer ou Rama, qui ne sera pas en possibilité de m'héberger. Ça me fait peur, c'est une bonne peur comme celle qui nous habite lorsque l'on souhaite effectuer une attraction qui fait peur ou qui procure des sensations plus que fortes mais une peur malgré tout.

Ce n'est pas la première fois que je ressens cette peur. Je la ressens à chaque fois que je m'apprête à faire quelque chose qui me sort de ma zone de confort et qui sollicite toute mon énergie, ma jugeote ainsi que mon courage pour l'accomplir. Lorsque je constate a posteriori ce que j'ai fait, je suis fière de moi en me disant " J'AI OSÉ "... mais à l'instant présent, je suis emplie de questions et de doutes, et tout simplement terrorisée.

Les quelques personnes qui pourraient apaiser cette peur doivent certainement être entrain de baver sur leurs oreillers, péter sous leurs couvertures/draps et ronfler en se pensant dans les bras de Morphée. Eh oui, je fais partie de ces gens qui paniquent au moment où tout le monde est indisponible lol.

Bien qu'effrayée, je vous encourage à suivre ce trac, cette peur qui vous anime car elle est bonne : elle signifie que vous vous surpassez, que vous sortez de votre zone de confort, de votre quotidien. LE but n'est pas de rencontrer la mort ou le malheur mais bel et bien de savourer cette existence qui est la vôtre.

Dans cette petite nord-aventure américaine qui est la mienne, je travaille parallèlement mon code de la route français, je DOIS conduire prochainement. Marcher, c'est bien, nos jambes fonctionnent il faut les utiliser mais CONDUIRE, CONDUIRE c'est tellement plus pratique par moments !

Je vous tiendrai au jus, tant de ce séjour agréable à Montréal que de cette escapade folle qui compte bousculer mes habitudes.

Savourez bien votre vie mes chers lecteurs et prenez soin de vous avant tout !
Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages