mercredi 24 août 2016

Voyager seule et se retrouver entourée.

La photo du jour, prise avec cet homme qui a juste été A.D.O.R.A.B.L.E avec moi, mille mercis à son "Pops" pour cette merveilleuse photo !

Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ? Pour ma part, comment vous dire que je me sens BIEN.
Je suis émue et fière de moi pour être tout à fait transparente.
Je vous écris de New York, une ville que je rêve de visiter depuis tellement d'années, grâce aux films, aux clips, aux chansons et aux récits de mon père qui s'y est rendu avant moi.

J'ai la sensation que la vie mérite d'être vécue pour ces sensations-là : l'accomplissement de quelque chose de grand, le sentiment de se sentir à sa place le sentiment d'être bien dans son corps et dans ses sandales, la connaissance de ses racines et l'ouverture au monde qui nous entoure.

Je suis venue seule à New York City, en pensant rencontrer des personnes que je n'ai finalement pas vu, et pourtant à chacune de mes escapades : sur Times Square, à East Harlem, à South Ferry, à One World Trade Center, sur Wall Street, j'ai sympathisé avec d'autres personnes qui ont partagé de bonnes vibes, de leur temps, de leur énergie, de leur connaissance avec moi.

Je me sens tellement reconnaissante envers eux et en même temps si indépendante.
Je voyage seule, je suis capable de bien vivre loin des cocons familiaux et de savourer mon existence.

Ma petite soeur ne cesse de me dire " La chance " à chaque photo que je lui envoie les photos des endroits visités, mais en réalité, j'ai bossé dur durant toute l'année pour être ici à kiffer mon moment.
La chance se provoque, la chance se crée, la chance est l'illusion de la facilité.

Quand on ne se ferme pas aux autres et à ce qu'ils peuvent nous offrir, il s'en passe des choses !

J'ai tellement de choses à vous conter concernant le fait que les Noirs Américains ne sont pas Afro-américains mais juste noirs, cette mentalité de vainqueur que je retrouve nulle part ailleurs hormis en Amérique du Nord, les alliés de taille inattendus, l'homme qui n'aurait pas été élevé pour être un homme mais comme un garçon, les drames des autres que nous transformons en nos drames personnels.

Je prendrai le temps de vous écrire ces choses-là un peu plus tard.
Je vois que le blog est lu dans de nouveaux coins de la Terre, ça me fait plaisir.
Portez-vous bien les lecteurs et vivez !
Signé Ryel

2 commentaires:

  1. La chance!!!! LOL je fais comme ta sœur.
    Blague à part, je suis du même avis que toi, la chance se provoque.

    Des bisous et bon séjour!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Haha


      Merci beaucoup Amanda ! Je t'embrasse à mon tour !
      Porte-toi bien.

      Supprimer

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages