jeudi 22 septembre 2016

Fanatisme, déisme et macrellage


Beyoncé feat Jay-Z - Upgrade U ♫♫♫

Hello les lecteurs,
Comment allez-vous ?

Pour ma part, je vais bien, posée sur un banc près d'un de mes lieux de formations, j'écoute Upgrade U car ce matin j'ai demandé à ma soeur de me faire une immense queue de cheval qui m'a fait penser  à la coiffure de Beyoncé Knowles dans un des clips de l'album, lol.

Aujourd'hui, je tiens à vous parler de ce climat de fanatisme ambiant dans lequel nous baignons jour après jour : la beauté (uniformisée) est érigée comme instrument unique de mesure, les personnes sont confondues avec leurs activités professionnelles, les richesses sont désormais considérées indicateur d'appréciation, l'exposition de bribes de vie personnes qui deviennent nos actualités car présentes en abondance dans nos sources d'informations, des qualités personnelles qui amènent autrui à se faire canoniser, déifier et idolâtrer.

Et le tout couronner d'une attitude fanatique et obsessionnelle de beaucoup alimentée par Internet mais surtout la parole de chacun sur les personnalités publiques ou à notoriété mondiale en disent long sur ces comportements que l'on finit par banaliser de manière inquiétante.

Quand nous ne sommes pas dans cette sphère fanatique, c'est assez particulier de se retrouver face à des personnes qui considèrent Beyoncé Knowles comme une reine car cette femme chante, danse, produit avec grâce et professionnalisme, Rihanna comme une réincarnation divine car cette jeune femme possède un joli physique et keep it real à chaque occasion, Trey Songz comme l'incarnation du sexe sur Terre car ce dernier a une apparence très agréable et de surcroît chante des paroles coquines sur des octaves que personne d'autre ne parvient à atteindre. La liste est plus que longue...
J'aurais pu prendre en exemple d'autres personnes mais vu que j'étais du côté d'Upgrade U lol

Cette ère de l'exagération d'un côté provoque de l'autre côté une réaction d'invicibilité et de toute puissance qu'aucune personne étrangère à ces phénomènes ne peut comprendre.
Certaines personnes seraient prêtes à vendre des organes, des membres de leurs entourages pour pouvoir approcher, toucher, passer une nuit avec l'image de personnes que l'on nous donne mais que finalement nous ne connaissons pas. Comment en tant que personne humaine être déifiée par plusieurs dizaines de milliers parfois millions d'individus peut nous laisser indifférente ?

Beaucoup de jeunes ne vivent plus que pour devenir footballeurs, chanteuses, danseurs, mannequins sans avoir comme passion le football, la musique et l'amour des mélodies que peuvent provoquer les instruments, le vêtement dans tous ses états mais parce que la face exposée de ces métiers est composée du glamour, de l'opulence monétaire ainsi que de la gloire et NON du travail acharné, des blessures et des défaites personnelles.

Par ailleurs, cette manière de traquer, décortiquer les bribes de vie d'autrui qui nous sont lancées comme du pain à des pigeons sans connaître la provenance de la main qui fournit, l'origine du pain ou le but de ce lancer me dérangeSi j'ai effectivement eu cette période durant laquelle j'avais un classeur de stars dans lequel figuraient mes célébrités préférées et de nombreux fantasmes qui comportaient des hommes grands, musclés et fortunés, 10-14 ans, cette période est révolue depuis bientôt une décennie. Fort heureusement d'ailleurs
Je trouve cela dommage qu'autrui ne puisse pas apprécier le talent d'un artiste à sa juste valeur, ne puisse pas reconnaître la beauté de quelqu'un sans devenir excessif dans ses propos ou dans son attitude.
Ce sont ces mêmes personnes qui exigent que l'on puisse laisser leurs vies privées qui relayent les déboires sentimentaux, sanitaires et professionnels de ces gens dont on a la sensation qu'ils appartiennent à nos quotidiens donc leurs vies également.

Cette image lisse de la célébrité, qui véhicule à tort que le plus important est d'être belle, bien formée physiquement et de sortir avec la bonne personne pour faire partie de ce club fermé et y rester est une erreur, selon moi. Notre professeure de Cinémas de l'Afrique subsaharienne, première génération : émergence et contextes (l'intitulé de la matière est une TUERIE) nous disait que l'image n'est jamais neutre.

Nous nous retrouvons dans des atmosphères dans lesquelles l'objectif n'est plus de devenir une meilleure personne, avec plus de compétences et de savoir faire mais une personne qui a accompli ou dépassé les accomplissements d'une autre par orgueil et vanité.

C'est très paradoxal de vivre dans une société dans laquelle l'important est le résultat et non pas le vecteur, ou alors on ne prend que le vecteur comme leitmotiv. On ne s'intéresse plus aux choses et à leurs essences mais aux résultats et conséquences pour l'ego et le compte en banque. Toutes les passions ne mènent pas à la marchandisation de nos talents. Certains ont des voix magnifiques que ce soit pour narrer ou pour chanter et ne les utilisent pas comme gagne-pain ; d'autres n'ont pas de talents particuliers mais réussissent par leur force de caractère, leurs personnalités ou leurs frasques à se hisser à cette place qui fait rêver visiblement énormément de monde mais pas tous.
La célébrité accompagnée de son manque d'intimité et de vie privée ne m'attire pas. Je ne cherche pas à être connue de tous, à être la femme d'un très bel acteur/chanteur/sportif/artiste/ mondialement connu parce qu'il l'est (rappelez-vous, moi je veux un homme BON, débrouillard et pluriel) vivre toutes ces choses incroyables parce que telle personne l'a vécue auparavant.

Moi-même qui vous écris, j'ai une liste de quelques personnalités publiques que j'érige en exemples, modèles dans certaines actions et références dans d'autres domaines. Il n'y a aucun mal à s'inspirer et à s'identifier à quelqu'un pour viser un objectif, se donner l'opportunité de s'encourager afin de réussir mais ce fanatisme dans lequel nous baignons nous poussent à confondre la classe avec la capacité à s'acheter des produits onéreux, l'appréciation avec l'idôlatrie, l'amour avec le matérialisme et la michtonnerie,

Maintenant, c'est une opinion parmi tant d'autres.
J'attends la vôtre avec impatience !
( Ma syntaaxe est déplorable sur ce post, je corrigerai au fur et à mesure, pardon)
Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages