Qui sont les monstres ?

by - 23:16:00

Norah Jones - Don't Know Why  ♫♫♫
Ce soir, je suis chaude pour publier ! * Rires *

Penser à un titre, y ajouter une des photos que j'ai prises avec Rynon, parler d'un sujet, y ajouter ma petite conclusion et publier le post. 
Je ne vous l'ai pas écrit, mais je me sens vraiment bien avec ce Template, avec ces images faites par les autres que je remplace les unes après les autres par mes propres photos.
Ce soir, le téléphone coupé, la fatigue atteignant des sommets, la musique dans la basse, je suis prête à m'épuiser et dormir sans limites une fois la tête posée sur l'oreiller. Anyway, ça n'était pas le sujet ^^

Les gens qui font des actions appréciées comme étant bonnes sont considérés comme de bonnes personnes et ceux qui ont fait des choses condamnées par la moralité sont considérés comme de mauvaises personnes. Une dichotomie simple, arrangeante et facile à diffuser et pourtant, il ne me semble pas que ce soit vrai.

Je me considère comme étant une bonne personne mais il m'est déjà arrivé de commettre de mauvaises actions, de ressentir des sentiments haineux et/ou égoïstes même le temps d'une seconde. Et durant cette seconde, mes interlocuteurs ou bien le public de ces scènes m'ont rangée dans la catégorie " Mauvaises personnes " sans s'interroger sur ma personne, ma personnalité, mes qualités et tout le bien que j'ai pu faire auparavant.

Il en va de même pour autrui, pour ces autres que nous condamnons avant de nous remettre en question sur ces notions que nous utilisons tout aussi rapidement qu'abusivement.

Tout n'est pas bien ou mal, " noir ou blanc " comme ils disent... En tant qu'êtres humains, ils nous arrivent de prêcher de mauvaises choses, faire de mauvais choix, de se tromper, d'embarquer des gens  dans nos sales plans, que quelqu'un paie pour nos mauvaises pensées à minuscule ou grande échelle.

Nous n'en restons pas moins une multitude de choses, difficilement définissables et c'est malheureux qu'on ne veuille pas comprendre que l'autre n'est pas QUE ça, ou qu'il a peut-être plus à nous offrir que ce que nous voyons.

Ne soyons pas le sot qui regarde le doigt au lieu de la lune ou le spectateur qui désigne la personne regardant le doigt au lieu de la lune comme étant le sot.



Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence