Everything for you, my Love.

by - 00:52:00


Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?
De mon côté, je vais bien. Je me sens bien, telle une personne qui est productive la nuit et fait des siestes à rallonge le jour depuis que mon emploi du temps n'est plus aussi soutenu.

Mon Amour, que l'on voit à peine sur cette photo est une petite fille de 8 ans, pleine d'énergie, pleine d'ambitions et de passions à qui j'apprends tant bien que mal à choisir ce qui la rendra heureuse.
Cela passe par tellement de composantes, c'en est hallucinant : savoir d'où elle vient, comprendre les histoires de ses ancêtres, se situer, apprendre à faire les choses seule pour ne jamais (trop) dépendre de qui que ce soit, inculquer la tolérance, le choix, la vérité, le partage.

C'est également être en capacité de lui faire comprendre tout doucettement que telle pensée ne colle pas avec la réalité de ce monde, penser à ses futurs choix scolaires, universitaires et professionnels en imaginant ce que cela nous coûterait... Je réalise à quel point, l'amour que l'on porte à sa descendance ne suffit pas à lui assurer une évolution digne de ce nom.

A bien des moments, je me suis sentie submergée par mon avenir que je vois radieux et qui pourtant ne colle pas avec les débouchés justes justes ou limités que semblent m'offrir ma formation actuelle.
C'est dans ces moments-là que j'aurais voulu que l'on assure mon avenir d'une poignée de main, d'une promesse aussi simple que rassurante. Mais ça ne marche pas ainsi.

Il faut se battre tous les jours, tout le temps. Il faut persévérer surtout quand rien ne va plus. Il faut continuer d'y croire alors que tout semble mener au mauvais chemin. Il faut continuer de croire en soi alors que nos intuitions qui nous semblaient si justes se sont révélées aussi inexactes qu'inefficaces.

Dans ces moments, je pense au discours que je tiendrai à ma progéniture le moment où elle se mettra à douter de sa légitimité face à des gens qui sont privilégiés, avantagés et assurés : je dirai à chacun/e d'eux que personne n'a choisi les paramètres physiques, environnementaux et matériels de son existence et que se lamenter sur ce que l'on a pas ou a en trop ne fera aucunement avancer la réflexion.

Tout ce que l'on entreprend ne marche pas toujours ; tout ce que l'on commence ne finit pas ; tout ce pour quoi nous travaillons ne se matérialise pas toujours mais le poids de cette idée, de cette intuition/inspiration qui fait vibrer notre coeur VAUT la peine de suivre le mauvais chemin.
Tant que nous vivons, les expériences continuent alors expérimentons !

Everything for you, my Love.
As long I will be alive, I will do my very best to provide everything I can to offer you the possibility to do your thing. For the rest, it will depends on you.

With Tenderness my Love,
Maman Marielle

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence