Gentillesse et désordre.

by - 01:27:00

Source : Page Instagram de Kathryn Boyd

Wyclef Jean feat Mary J. Blige - What About The Baby ♫♫♫
Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?
De mon côté, je suis passée par diverses émotions mais globalement je me porte bien.

En voyant cette photo prise à Toronto, j'avoue avoir été autant séduite qu'interpellée. Cette injonction d'être Gentil/le entourée de coeurs est quelque peu contradictoire. Et en pensant à ma gentillesse, je me suis dit que celle-ci représentait ce quelque chose de totalement différent de mon amour pour l'autre.

Je ne pense pas être une personne gentille, je pense être une personne qui aime. 
Une personne qui aime autrui, qui aime sa compagnie, ses apports et savoure ces instants avec cet/te autrui.
Je réalise que je suis solitaire, au départ ça n'était pas un choix mais les rendez-vous manqués, les contraintes et aléas de ma vie ont fait que j'ai passé plus de temps avec moi-même qu'avec autrui en dehors des impératifs sociétaux (cours, travail, services, sports). 

J'ai donc appris à passer du temps avec moi-même, m'apprécier et m'habituer à cette solitude qui est devenue un état puis une habitude plaisante que je casse aussi souvent que possible en passant du temps, en partageant et en échangeant avec l'autre. Prendre part à des interactions avec l'autre requiert de la volonté, de l'investissement, de l'engagement et ceci je le fais avec beaucoup d'amour non pas parce qu'on m'a dit de le faire ou parce que je suis contrainte de le faire mais parce que je le veux. Autrement, je préfère rester dans ma combinaison Panda, dans mes boots fourrées avec la musique dans les oreilles et un ramequin au chocolat dans la main !

En retour de ces dons de moi que j'effectue, je reçois beaucoup d'amour, de positivité, de force, d'encouragements, de motivation, de compliments. Mais il serait malhonnête de ne pas parler de la prise de confiance, de l'indifférence et de l'irrespect qui peuvent accompagner ces derniers.
De ces interactions qui m'ont déjà donné envie de me replier sur moi-même car injustifiées, douloureuses et démotivatrices.

La gentillesse survient (ou plutôt survenait) dans la capacité de pouvoir surmonter la peine ressentie, l'incompréhension et éventuellement la colère accumulée pour reprendre contact avec la personne suite à une non-réponse ou une mal-réponse (la personne qui va mal te parler sans aucune raison valable/ au lieu de dire non la personne cherche diverses excuses par exemple) ; exprimer à cette personne les émotions négatives ressenties suites à nos derniers échanges pour qu'elle puisse comprendre et ne pas recommencer ça m'a fait mal.

Et même après cela, il arrive que certaines interactions ne s'améliorent pas : si pendant longtemps j'ai souffert de ces comportements que j'estimais douloureux et irrespectueux, j'ai pris la décision dans le courant des mois passés de ne plus m'attarder sur ces échanges stériles, unilatéraux, égoïstes qui ne me laissaient qu'avec des frustrations et des regrets : 
  • Rappeler quelqu'un suite à son appel, laisser un message vocal et se voir rappelée 3 semaines plus tard.
  • Prévenir de son arrivée prochaine, demander des nouvelles et recevoir un " Ok " en guise de réponse
  • Solliciter quelqu'un pour passer un moment avec, attendre après le jeune/après les épreuves/après le déluge et ne jamais être recontactée.
  • Entendre/lire des " Je n'ai pas le temps " " Je suis trop occupée " (sous entendu pour te voir) comme si j'étais une glandeuse, sans activités professionnelle & estudiante avec du temps à perdre ou que je ne méritais pas qu'on m'accorde du temps. 
  • Etre stalkée, insultée, harcelée suite à un échange au départ cordial et agréable.
  • Se voir reprocher des choses par des personnes qui, elles, n'ont strictement rien fait pour l’événement.
  • Prêter de l'argent, supporter tant moralement que physiquement et se faire traiter d'égoïste.
  • Accepter une invitation, l'honorer et la personne qui l'a formulée ne prend même pas la peine de l'annuler le jour même
  • Envoyer un mail/SMS/message, avoir la confirmation que celui ci a été lu et que la personne ne fait même pas cet effort de nous répondre.
  • Répondre présente pour cette personne qui n'est même pas une guest star digne de ce nom dans le film de nos vies
  • Etre honnête dès le départ sur ce que l'on est, ce que l'on veut, ce que l'on croit et voir que la personne en face OSE malgré tout faire de la GROSSE merde.
  • Se faire rabaisser par ces personnes censées soutenir.
  • Laisser le temps à quelqu'un qui ne comptait pas nous donner l'opportunité de...
  • Interagir avec quelqu'un qui pense avoir un Bac +15 en relations humaines et qui ne se rend pas compte que son comportement n'est pas ouvert mais dérangeant.

Cette décision, de ne plus me laisser porter par l'affection portée aux autres face à leurs affronts, est une décision que je veux appliquer non pas pour 2017 mais pour ma vie entière : on ne peut pas passer son temps à encaisser les mensonges, les rejets et les affronts d'autrui parce que ça fait longtemps que ces gens sont dans nos vies, ou que lorsque l'on passe des moments ensemble ces derniers sont bons ou que socialement parlant ça ne le fait pas de ne pas parler à telle personne.

Ma gentillesse a mené au désordre. 
Certaines personnes se sont permises de me manquer de respect et de considération à mon égard en pensant que ça passerait et bien, ça ne passe plus. Et qui plus est, je ne courrai plus après des explications, des justifications ou des excuses. Je vais quitter sans cris, sans pleurs, sans drames.
Silencieusement, dignement et calmement. Certaines blessures sont bien trop douloureuses pour qu'elles soient expliquées dans le respect et le calme.

J'apprends au fil des sutures fictives liées à ces blessures du cœur de ne pas garder de rancœur, d'aigreur et de continuer à aimer comme je sais si bien le faire sans oublier les cicatrices.
Mon amour n'est pas parfait, mon amour n'est pas inconditionnel et c'est mon droit d'exiger en retour de ce que j'ai à offrir et ce de façon non négociable un minimum de considération et de réciprocité de la part de ceux qui sont éclaboussés de cet amour sous toutes ses formes.

Je vous souhaite une très belle semaine et beaucoup d'amour dans vos vies, dans vos cœurs chers Lecteurs ! 
Signé Ryel

Dans le même genre..

2 commentaires

  1. Ca faisait un bail que je n'etais pas passé ici et à la lecture de ce post je ne veux que crier : AMEN ! Tu déjà mis en gras toutes les phrases que j'aurais voulu citer ici et qui résume bien cet état d'esprit que je voudrais prendre désormais. Je te/nous souhaite de faire le deuil de ces cicatrices ouvertes et ne pas laisser la douleur t'envahir car comme tu le dis si bien tu as le droit d'exiger un minimum de considération et de réciprocité et dans le cas contraire de ne plus considérer les gens (compliqué lorsqu'on est kind) mais au mieux de réussir à te détacher de ce qui pourrait te faire mal.

    Courage ! :)

    Ps: J'ai cru ne pas pouvoir commenter, difficile de le faire avec un compte wordpress et je me demande si au fond ce n'est pas voulu par Google.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. PS : Tu as dû te connecter avec ton compte Blogger :/
      Je vais réfléchir à ouvrir les commentaires y compris aux anonymes, une nouvelle fois mais entre nous, je ne suis pas tellement pour.

      Merci beaucoup Perle.
      C'est toujours un plaisir de te répondre, d'échanger avec toi ici et de vive voix sur des préoccupations qui sont les nôtres.

      Bises à toi !

      Supprimer

Votre présence