samedi 21 janvier 2017

Ils ne croient pas en nous.

Source : Page We Heart Tit de @kodieshanes  

Bonsoir les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?
Ce soir, je suis tellement fatiguée que je serai capable de vous dire ce qui me trotte par la tête sans filtre, sans opacité.

Plus j'évolue et plus je vois à quel point il est important de se séparer de l'avis de ceux qui nous entourent et particulièrement des membres d'une famille imposante/envahissante.
Lorsque l'on se retrouve dans des cadres dans lesquels l'autre n'attend pas qu'on lui demande son point de vue pour le donner ou que la proximité voire la cohabitation permet d'avoir un oeil et une critique (cela va de pair) sur ce que nous faisons ou ce à quoi nous aspirons, il est très compliqué de le faire en toute sérénité.

S'armer, se parer, s'isoler, durcir ses sourcils autant que son coeur, ça n'est pas chose aisée. Et même en étant habituée, ça reste usant de rester sur le quivive sans répit.

Les critiques dévalorisantes, décourageantes et défaitistes formulées ramènent à ces choses que les gens se voient INCAPABLES de faire eux-même, à des peurs qu'ils cultivent depuis tellement de temps qu'elles sont devenues de véritables personnages centraux au sein de leurs vies. Et lorsque l'on entend tous les jours ou presque des réflexions qui tendent à nous faire plonger, rester dans un quotidien qui ne nous convient, avec des habitudes qui ne nous correspondent pas ou plus, il est plus que difficile de cultiver cette culture du choix, de cesser cette auto-remise en question qui n'est que l'écho de la défensive qui faiblit, de penser qu'il n'est pas ANORMAL de penser autrement que la majorité.

Je vous encourage à vous battre : tout d'abord pour votre liberté, puis pour vos choix et enfin pour vos accomplissements à venir. C'est plus que compliqué de ne pas tomber dans des facilités qui se présentent comme des soulagements sur le moment mais également sur du court/moyen terme cependant ça n'est ABSOLUMENT pas impossible.

Que ce soit un parent, une fratrie, de la famille élargie, ON EMMERDE ce qu'ils pensent.
Qu'il s'agisse de choix universitaire, professionnel, amical, amoureux, professionnel, touristique, d'expatriation, ON EMMERDE ce qu'ils pensent.

A vous, et vous seuls de stopper les référendums populaires lorsqu'il s'agit de votre vie ; de sonder si le projet en tête va vous permettre de vivre décemment, vous rendre heureuse sans vous mettre en danger. Si c'est le cas, ON EMMERDE leurs avis.

Si certains peuvent se permettre cet acte de rébellion sans conséquences, pour beaucoup d'autres, l'issue de celui-ci sera beaucoup plus néfaste : préparez-vous, soyez stratèges et surtout jouissez pleinement de votre libre arbitre !

Ils n'ont pas confiance en nous. Ils ne croient pas en nos projets, à cette étincelle que l'on ressent au fond de nos coeurs. Ils ne font que discuter chacune de nos décisions et chacun de nos actes. Il n'y a pas de problème, on verra seulement !

Signé Ryel

2 commentaires:

  1. Très beau message mon amie ! Faire ses choix selon nos convictions et non ceux des autres. ON EMMERDE les remarques d'autrui (comme tu l'as dit pus haut°

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohhhhh mon amie !! Ton premier commentaire sur le blog.
      J'en suis ravie !!! 'ai grave les dents en récréation présentement lol J<3

      Haha et oui, on EMMERDE tous les tracas cités plus haut ;)

      Supprimer

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages