mardi 31 janvier 2017

Je veux faire autre chose de ma vie qu'être noire et mourir » par Kara Walker,

Mr Leo - Jamais Jamais ♫♫♫

Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?

Aujourd'hui, j'ai soutenu mon amie Monas qui a décidé de porter plainte pour discrimination contre un bureau de poste qui a refusé son dépôt d'espèces en guichet sous prétexte qu'elle n'était pas une véritable italienne (car noire, de surcroît née à Dakar et donc dans une ville non italienne) malgré sa carte d'identité ainsi que le droit italien attestant du contraire.


Si elle a du faire face aux moqueries de certains policiers de la ville de St Denis ou au mépris du greffier du Tribunal de Grande Instance, j'ai été fière de la voir se défendre pour sa dignité, pour son intégrité, pour ses droits.


Janvier 2017 - Monas & I
Plus que jamais à cette ère où le racisme se banalise, se démocratise mais en parallèle est dénoncé, décortiqué, démonté, je trouve très dur de se situer. Entre ses origines, son lieu de naissance, son lieu d'instruction, son lieu de vie, son lieu de vie idéal-typique, il peut être question de 5 lieux différents et d'une difficulté à naviguer entre ces lieux qui représentent tellement de contradictions, de paradoxes, de rapport de domination ou au contraire de soumission.

Dans cet apprentissage que j'ai effectué seule en tant que jeune femme noire d'origine congolaise de nationalité française appartenant à l'ensemble européen naturalisée congolaise passionnée par l'Afrique de l'Ouest, intéressée par la culture afro-américaine, conquise par les cuisines du Moyen et Proche Orient ainsi que de l'Inde, avec cet intérêt pour l'Asie et cette sensation de similitudes avec le continent sud américain... Je réalise que je ne veux pas passer ma vie à être la noire de service.

Il ne m'a pas été proposé d'être noire, je suis née ainsi et j'assume chaque partie mélaninée de mon corps. En apprenant l'histoire des Noirs, en m'intéressant aux histoires multiples du continent africain mais également à ses diasporas à travers le monde, j'ai appris cette histoire que l'on ne m'a pas enseignée ou alors mal apprise sur les chaises de l'école. 
Je suis noire mais cette caractéristique physionomique n'est en rien représentative de ma personne, de mon caractère, de mes projets et de mes capacités, en revanche, j'avoue que cela influe sur mes intérêts, mes prises de position et ma perception de certaines situations. 

Je ne veux pas être prise en pitié ou à l'inverse glorifiée pour cette seule caractéristique. Je ne veux pas tomber dans ce travers qui est de tout rattacher à ma couleur de peau.
Je ne suis et ne serai jamais être l'amie/la copine/l'amante/la connaissance noire dont on parle pour se dédouaner de son racisme ; je ne serai pas celle qui incombera l'ensemble de ses échecs à sa couleur de peau ou qui, au contraire s'empêchera d'agir car noire de peau. Je ne veux pas.

Fière ou non de cette caractéristique, je suis tellement plus que noire, noire est un contenant qui n'informe absolument pas sur le contenu.
Je veux persister à croire qu'en tant qu'être humain, je ne suis pas uniquement les qualificatifs que l'on m'attribue, les parties de moi qui permettent de m'identifier et me rattacher à un ensemble.

Alors, je suis d'accord avec Tara Walker lorsque celle-ci stipule qu'elle veut être plus qu'être noire et mourir. Je veux vivre, savourer, profiter, m'engager, me révolter, renverser, apprécier en tant que moi FMSD aka Ryel et non en tant que noire.


Signé Ryel

3 commentaires:

  1. Je suis choquée et dégoutée pour elle...c'est quoi ce taux d'ignorance? merde j'ai ma nièce et mon neveux qui sont noires et italiens, et comme tu le sais j'ai moi même grandi en Italie et je me sens plus italienne que française (naturalisée)...être noire ne nous caractérise point, c'est un trait parmi tant d'autres qui nous définissent...
    Bref, je suis vraiment triste de lire et au vu des prochaines élections (sans oublié ce qui se passe de l'autre coté de la planète) ce pays nous réserve bien de déception.
    Courage les filles!

    RépondreSupprimer
  2. *plusieurs membres de ma famille sont fiers d’être italo-congolais. P*in le summum de la connerie n’arrêtera pas de m'étonner.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai aimé tes commentaires Amanda, merci beaucoup de ton soutien.
    Je pense à toi et à la boule de chocolat. Smouak !

    RépondreSupprimer

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages