Diam's (Big Up) : "T'étais une ptite zoulette aujourd'hui ils veulent tous t'épouser ma sœur"

by - 02:59:00

Salon du mariage de Champagne sur Oise, 4 décembre 2016.

Un de mes plus grands défauts est de me projeter : loin, grand, rapidement dans des situations incluant des gens que je rencontre à peine suite à des interactions qui m'ont semblé atypiques et particulières.

Si certaines projections s'avèrent réelles, dans le cas de celles qui me font de la peine, ce sont celles qui, selon moi, auraient du se passer ainsi et ont totalement dévié de ce que j'avais imaginé.
Cela me met dans des états de tristesse et de colère, assez épiques, alors qu'en somme.. personne ne m'a demandé d'inventer la vie.

Plus jeune, je m'imaginais me marier dans telle ambiance, avec telles décorations, telle nourriture, tels proches sans jamais visualiser réellement le marié à mes côtés. Tout était pensé sauf le fait est que je ne me marierai pas seule mais avec quelqu'un. Et que cette personne aurait son mot à dire pour ce mariage.

Pour moi, le mariage a toujours été un engagement important. Un acte lourd de sens et de conséquences également. Sans même savoir qui serait cet homme avec qui je marierai, je me suis toujours dit que le choix devait être mûrement réfléchi, incluant une analyse de ce que j'aspire d'une relation amoureuse avec un homme dans 5, 10, 35 ans. Peut-être que JE ne vivrai pas jusque-là mais par principe. Et pourtant... je me mets à réfléchir à chaque fois qu'un homme vient me déclarer qu'il veut m'épouser.

En voyant ces jolies cérémonies, ces beaux discours d'amour, ces fêtes aussi enjaillantes qu'inspirantes, on se dit bien trop souvent que le mariage est une affaire facile, qu'il suffit d'être sûre et de sauter le pas. Mais le mariage peut recouvrir tellement d'autres réalités : celle de l'honneur, des avantages fiscaux et administratifs, de la régularisation.

Si je vois beaucoup de gens évaluer la viabilité ou l'importance d'une relation de couple aux projets de mariage, je vois aussi énormément de personnes qui se marient pour se rendre service, pour se donner bonne figure et je ne vous cache pas que ça me dérange lorsque l'on en vient à moi.

Comment quelqu'un pourrait vouloir m'épouser sans connaître ne serait qu'un millième de ma personne ? Connaître mes goûts ainsi que mes opinions ? Se baser sur une interaction, un ressenti ou un rêve dans lequel je ne fais qu'occuper un rôle pré-établi pour moi mais sans moi.

Ces dernières semaines, j'ai beaucoup pensé à ces gens qui acceptent de prendre et/ou porter le nom de gens qu'ils n'aiment pas réellement en vue d'obtenir des papiers d'identité. Je n'ose imaginer la galère que ça doit être de se trouver dans de telles situations où une nationalité peut te permettre de continuer ta vie quelque part ou de t'obliger à retourner de là d'où tu viens.
Les deux cas de figure se sont présentés à moi : épouser quelqu'un pour lui donner le droit de vivre sa vie en France ou devenir la femme de quelqu'un afin de pouvoir rester aux États-Unis et y vivre légalement.

Dans les deux cas, ma réponse a été négative.
Je ne pourrais pas feindre l'amour et dire OUI devant les miens (et les siens) bidouiller et galérer pour quelqu'un qui ne représente qu'un moyen ou une fin.

À 23 ans, et au fil des observations, des expériences des joies et des déceptions, le mariage n'est plus un de mes objectifs. Avant comme beaucoup, je n'imaginais pas ma vie amoureuse sans que celle-ci ne se solde par un mariage. Cela représentait pour moi le début voire la consécration d'une relation mais aujourd'hui je réalise que c'est une continuité, un renforcement officiel d'un engagement déjà pris avec la personne que nous respectons, aimons et désirons.

J'ose espérer que Mr FMD n'est plus si loin, je suis fatiguée de devoir écouter (et parfois croire)  les mêmes discours mensongers des hommes lâches et malhonnêtes que je croise sur ma route. Ce n'est pourtant pas compliqué ce que je demande un homme grand, ouvert d'esprit, drôle et aventurier qui me respectera et me chérira.

Pas un qui voudra m'épouser car je serai la femme parfaite à ramener à sa famille ou à ses amis, pas celui qui me veut comme femme car je le comblerai complètement sexuellement. Ni celui qui verra dans une union avec moi des avantages et bénéfices indéniables. Juste un homme à aimer et avec qui créer l'avenir commun tout en évoluant individuellement.

Anyway... Une très belle semaine à chacun d'entre vous très chers lecteurs ! Portez-vous bien.

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence