vendredi 24 mars 2017

Trop ou pas du tout!

Post-it de Babe

Hello les lecteurs,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, je suis exténuée mais ma foi, rien d'alarmant.

J'ai réalisé que je n'avais pas touché à mes recherches depuis des semaines entières : pas un livre, pas un article, pas même un documentaire pour un mémoire à rendre en début juin. J'ai compris que l'incertitude quant à ma poursuite d'études dans cette filière précise alimentait mon non investissement dans cette entreprise.

Ces dernières semaines, j'ai eu beaucoup de surprises, bonnes comme mauvaises, dans tous les domaines. J'ai autant eu l'opportunité de devenir l'égérie d'une marque dont je vous parlerai prochainement ; de me voir proposer des séjours courts dans des pays tels que le Liban, le Maroc ou la Guinée que de continuer de me faire harceler par ce pauvre type qui pense qu'il aura une réponse de ma part en utilisant l'usure ; d'être plantée au dernier moment par des rendez-vous non pas capitaux mais qui auraient pu être stimulants.

Ce sont dans ces moments de bilan que je prends conscience que son temps, son énergie, son attention ne sont pas à accorder à qui voudra se divertir à nos côtés. Si autrui me permet de me rayonner, malheureusement cet autrui peut également me puiser beaucoup d'énergie sans que ça n'en vaille réellement la peine.

Un exemple simple: lorsque se rendre accessible et disponible devient la porte ouverte aux affronts et culotteries de tous genre. Et ce genre d'excès de la part d'autrui (me) donne envie de fermer les portes après avoir clôturé l’événement correctement et de ne plus rien partager même si ce qui l'était n'était qu'une infime partie de ce qui était réellement expérimenté,vécu et/ou ressenti.

S.C me disait : " Donner l'illusion que tu partages ta vie alors qu'il n'en est rien " et c'est exactement ça. Savoir se replier sur soi, savoir se consacrer à soi uniquement et à ses projets sans attendre un quelconque éveil extérieur. Je me suis habituée à ne pas être comprise et j'avoue que cela fait tout drôle quand en suscitant de l'intérêt chez autrui, il y a cette volonté venue d'en face de comprendre par curiosité malsaine, par simple envie de savoir, de partager telle chose sans réelle conviction.

Je suis amoureuse des mots, je leur fais confiance, je les remplis de volonté et de significations seulement j'ai la sensation que beaucoup de ceux qui les utilisent les souillent, les dépouillent de leur fonction première qui est la communication afin d'engendrer la compréhension.

Mon Canard, merci mille fois pour ta présence.

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Archives du blog

Mes autres pages