jeudi 4 mai 2017

Kongo Kulture, projets and cie.

Photo par Mon Chus, le 16 mars 2017.

À mon retour de New York, Sista Clarisse me choisissait pour être l'égérie féminine du concept Kongo Kulture destiné à la revalorisation de la culture Kongo avec un grand K incluant donc les deux rives mais aussi l'Angola, le Cameroun, le Gabon pour ne citer que ces pays.
L'aventure démarre et se poursuit entre découvertes et kiffs dans des univers qui ne sont pas les miens, avec des enjeux que je ne comprends pas d'emblée mais qui me permettent de me diversifier, d'apprendre et de comprendre. La venue de mon frère Joel me fait prendre conscience à quel point parler d'Afrique depuis Paris, Genève, New York ou Londres est toujours plus facile et éloigné des réalités que depuis Brazzaville, Luanda, Abidjan ou Cotonou.

J'ose vous écrire là que j'aimerais vivre sur le continent d'ici 5 ans. Où, je ne sais pas encore. Pour y faire quoi, non plus. Mais je me laisse ce lustre pour penser et construire mon projet, obtenir diplômes et certifications ; pécules pour investir et construire et laisser l'Occident en guise de " réalités que je ne côtoie désormais plus ". Presque 24 ans sans avoir choisi mon lieu de vie, ma manière de vivre cette vie qui est la mienne. J'aimerais pouvoir penser, écrire, partager que j'ai passé le reste de mon existence à vivre comme je l'entendais, avec les contraintes qui iraient avec ces choix pesés, consentis et totalement assumés.

On ne lâche rien, la Fm'Team !

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages