Vis ma vie d'étudiante : Saison 4 (La reprise et la méprise)

by - 01:13:00

Hello les lecteurs, 
Un des objectifs de ce blog est l'utilité publique. Cela me procurerait une telle joie si un jour un de mes articles permet à une personne plus jeune ou étrangère aux cultures dans lesquelles je baigne, desquelles je m'inspire puisse se sentir aidée grâce à mes écrits.

Vous le savez, j'ai toujours eu cette préférence pour les blogs d'humeur, les 3615 My Life bien racontés, les mots bien pesés et pleins de vérités, d'humour, de sentiments. En reprenant les études, si vous saviez comme j'étais DÉTERMINÉE. Mais vraiment ! Une année de césure tellement longue, éreintante, j'ai attendu de retourner sur les chaises de l'université comme peu dans ma vie. Et j'avoue avoir été déçue. Je n'ai pas choisi la matière qui me correspondait, la spécialité était la bonne mais pas enseignée de cette façon théorique et ethnocentrée. Je me suis accrochée, j'ai fait du mieux que j'ai pu pour ne pas abandonner mais en début mai, j'ai compris que je ne voulais pas obtenir un diplôme parce que j'en suis capable mais parce que je le voulais vraiment et qu'il me permettrait de bosser dans les domaines qui m'intéressent.

À l'heure actuelle, j'attends les réponses de ma réorientation, je ne compte pas quitter cette Terre sans avoir obtenu un certain niveau de diplômes : je ne les balancerai à la figure de personne, je ne les compterai pas chaque soir mais j'aurais ce bagage intellectuel, j'aurais entièrement éprouvé cela.
Mais si je dois reporter mes études à quelques années, je n'hésiterai pas.

Voici quelques points marquants de cette année : 

M'inscrire à la BULAC
Étudier juste à côté d'un MK2.
S'inscrire en séminaire extérieur
Étudier dans des locaux précaires
Me faire violence pour aller en cours
M'inscrire à la Bibliothèque du Cinéma
Vivre le décès d'un professeur en cours d'année
Faire des fêtes semestrielles chez ses camarades
Avoir une secrétaire pédagogique exceptionnelle !
Suivre des cours de Swahili à l'INALCO en mineure
Appeler sa professeure par son prénom, à sa demande
Choisir ses matières et donc composer son emploi du temps
Réaliser en plein cours que le choix de filière n'était pas le bon
Faire une demande de consultation d'archives restée sans suite.
Se faire quelques films avec un camarade lui aussi UGC Illimité
S'inscrire à la Bibliothèque Nationale de France et débourser 35€
Ne pas mettre les pieds UNE SEULE FOIS à la cantine universitaire
Suivre des cours de cinéma de l'Afrique subsaharienne et SURKIFFER.
Avoir comme professeur un historien reconnu par ses pairs et par le public
Flirter/Sortir avec un de ses camarades de classe pour la première fois
Rater un séminaire et justifier cette absence par sa présence à New York 
(ça j'ai kifféééééééé)
Avoir un directeur de recherche qui s'en BAT les steaks de tout et de tout le monde.

©FMD - Une petite partie de mes camarades de Swahili - mai 2017.
Ne pas aller au bout de mon année universaitaire.


Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence