vendredi 11 août 2017

Walk without me...

Ces dernières semaines en compagnie de la Team d'Aerosup m'a fait prendre conscience que nous ne sommes pas obligés de tout aimer chez autrui. 
Nous ne sommes même pas obligés de gérer les humeurs d'untel, de demander si ça va, d'exiger quoi que ce soit.

Les choses doivent être faites, demandées et données avec le coeur autrement, ça n'en vaut pas la peine. On ne peut pas souhaiter qu'autrui soit à côté s'il n'a pas envie d'y être. On ne devrait pas regretter l'absence de celles et ceux qui ne veulent pas être là. On devrait simplement se demander régulièrement si ce que nous apporte l'autre vaut la peine de bouger l'auriculaire. 


Jusqu'à hier, j'ai envoyé des messages à des personnes qui voyaient ces derniers sans y répondre ; appelé et laissé des messages vocaux dans l'expectative d'être rappelée en vain ; j'ai offert sans qu'on ne me remercie pour ce que j'ai pu apporter de moral ou de matériel.
J'en ai énormément souffert de cela mais désormais je sais qu'en ayant donné ce que j'avais eu envie de donner au moment où j'ai donné, que j'ai parlé de ces choses qui me heurtaient avec la personne et qu'elle n'en a fait qu'à sa tête, je me retire avec le coeur léger.

Je ne supporterai plus jamais d'être malmenée pour soulager les maux d'autrui, de meubler une existence parce que mon énergie est distrayante. Je réalise jour après jour que je suis une personne formidable, qui aspire à devenir meilleure un peu plus chaque jour. Je respecte autrui pour ce qu'il est et non pour ce qu'il pourra m'apporter mais je ne suis pas une mendiante.

Je refuse de me contenter des miettes que l'on me lance, de me faire malmener au nom de la longévité d'une relation, m'accrocher dans un présent ingrat à un souvenir passé plaisant. Chouchoutez ceux que vous aimez ou envisagez qu'un jour ils puissent quitter votre existence.

Personnellement, j'ai besoin de calme, de réciprocité et de rassemblement de ma personne. Je ne veux plus courir, espérer, attendre dans le vide pour des gens qui ne me méritent pas.

Signé Ryel

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Votre présence

Mes autres pages