Je fais ce que je veux... Avec mes cheveux !!!

by - 21:35:00

Peter Tosh - Legalize It ♫♫♫

© FMD - octobre 2017

Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, je me sens en pleine forme. Littéralement... J'ai passé ces deux dernières semaines à beaucoup dormir, beaucoup lire, prendre mon temps et m'organiser. Qu'est ce que ça peut faire du bien ! Je démarrerai donc mon premier jour de travail avec beaucoup de sérénité et d'excitation.

Ça n'a pas été le cas tout le temps... Il fut un moment où j'ai commencé à paniquer car je ne savais pas comment me coiffer pour aller au travail. Lorsque j'avais les cheveux courts, aucune question à se poser : je brossais un peu, je mettais un peu de gel sur mes contours, je me faisais des yeux de biche avec le mascara et l'eye-liner, une bouche colorée avec le Mat, j'accessoirisais avec mes boucles d'oreilles. Et le tour était joué ! Quelle belle époque !

Mais lorsque mes cheveux ont commencé à pousser, c'est devenu plus compliqué. Il fallait les coiffer, leur donner une texture aussi malléable qu'agréable à voir et j'avais cette peur que ma coiffure ne soit pas considérée comme acceptable, professionnelle. Une peur légitime bien qu'inexacte avec toutes les réflexions sur la texture de mes cheveux, sur l'aspect négligé que pouvaient avoir mes boucles. Ce ne sont pas des moments plaisants à vivre. Vraiment pas. Et j'ai songé à plusieurs reprises à me raser le crane de nouveau, ou à me faire tresser en urgence.

Fort heureusement, quand on travaille avec les enfants ou dans des entreprises djeuns, il y a une marge de liberté importante en ce qui concerne le capillaire. Il est généralement demandé de ne pas se couvrir la tête : ainsi la flemme de peigner ses cheveux ou de défaire ses twist-outs/vanilles/boulettes/fils et autre n'est plus au programme mais autrement les foulards colorés, les barrettes fleuries, customisées and cie sont acceptées. Et mes coiffures ont d'ailleurs été félicitées pour leurs originalités ^^

Dans l'aérien, c'est autre chose : la coiffure doit être «nette, précise et propre» selon le guide qui m'a été remis. Toutes les femmes aux cheveux dont la longueur va du moyen au long doivent se faire des chignons aidés de donuts, les autres doivent laisser leurs cheveux courts (de toute façon, elles n'ont pas le choix hein). Si les tresses dites africaines sont acceptées, j'ai souvent eu des appréhensions à quant à mon afro qui n'est pas suffisamment long pour former un chignon véritable et pas suffisamment court et lisse pour prétendre à un carré digne de ce nom. Mais les conseils de Maman ainsi que la splendide chevelure d'Angel m'ont convaincue de me faire des tresses au fil ou des boules avant de dormir, de bien peigner mes cheveux le matin avant de regrouper ma chevelure à l'aide d'un long fil épais mais pas trop (généralement ancien collant ou élastique découpé) et de mettre du gel sur mes cheveux devant et de bien tirer le tout avec une brosse. Ouf !

Un petit article de soulagement après l'angoisse de ne pas convenir. Jeunes femmes aux boucles dites crépues, je vous encourage si vous le souhaitez à arborer vos afros avec fierté et élégance. Maman me dit souvent que la beauté commence par la tête et elle a parfaitement raison. La beauté peut être un chignon bien fait, des tresses superbes, des carrés plongeants magnifiques et des afros bien tirés et parfaitement brossés !

Soyons fières, et rayonnons seulement.
Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence