Thank you Sheryl Sandberg !

by - 20:12:00






Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ? Pour ma part, je me porte bien.
En ce dimanche et ces derniers temps, je me creuse les méninges pour une solution efficace afin de gérer mon emploi du temps, mes lectures et mes finances. Ça n'est pas chose aisée.
Je réalise à quel point, je n'ai pas toujours fait les bons choix et aujourd'hui, je gratte mon crâne mou pour donner une nouvelle orientation à mes choix.

C'est embêtant de le dire et un peu plus de l'écrire mais je le pense : lorsque l'on se soucie constamment de l'aspect financier, on passe l'essentiel de son temps à chercher des solutions pour payer ses impératifs (factures, loyers), ou à se décider scolairement/universitairement/professionnellement en fonction de la rémunération à la clé plutôt que de se consacrer à une activité par intérêt réel. Et c'est quelque chose que j'aimerais éviter pour mon VRAI premier emploi.

J'aimerais occuper un emploi qui fera intervenir ma créativité, mon intellect et mes compétences. Un emploi dans lequel je pourrais également apprendre de mes interactions avec autrui, dans le domaine exercé mais aussi dans d'autres domaines. Et ceci, tout en me permettant de gagner suffisamment d'argent pour vivre confortablement, de voyager et d'épargner. Présentement, je suis autonome, je travaille pour m'acheter des biens, bénéficier de services cependant jusqu'à présent les places occupées sont des jobs étudiants, des métiers à la chaîne qui nécessitent certes un minimum de qualifications mais pour lesquels je ne suis pas moi FMD, mais «Agent 7»,ou «matricule T....».

Il n'y a pas donc négociation possible, aucune stabilité professionnelle (tant au niveau des heures travaillées que du salaire) et certainement pas d'évolution à prévoir. J'ai conscience que je n'ai jamais négocié mon salaire en arrivant quelque part, cela ne m'a jamais empêché de m'asseoir à la table, de suggérer mes idées, de me faire entendre. J'en ai conscience. Mais je l'accepte car j'étudie en parallèle pour occuper un métier qui s'approchera de mes envies, de mes valeurs et de mes aspirations. Un métier qui me permettra d'occuper un véritable emploi, avec de larges possibilités d'évolution, de leadership et d'initiatives. Et j'aspire à être cette leader entreprenante, innovante et ambitieuse.

J'ai toujours aimé m'intéresser au parcours des uns et des autres en fonction de ce que ces derniers suscitent chez moi : tantôt de la curiosité, tantôt de l'admiration, tantôt de l'inspiration. Et c'est le cas de Sheryl Sandberg. J'aime la simplicité avec laquelle cette femme s'exprime en citant des chiffres, en exemplarifiant avec une autorité naturelle doublée d'un humour subtile. J'ai lu et suivi de nombreuses interviews la concernant ces heures-ci, notamment celles relatives au décès brutal de son époux, à son travail de deuil. J'aime la franchise avec laquelle cette femme s'explique sur des sujets transversaux et pourtant liés au travail : l'ambition personnelle, l'opacité dans le milieu du travail en ce qui concerne la prise de position en tant que femme, le choix du partenaire amoureux et la nécessité de sa coopération, l'importance de ne pas prendre des décisions trop tôt notamment pour des événements qui n'ont pas eu lieu, la vie de famille.

Cette période est, je dois l'avouer, est une période de doute intense. Plus que jamais, je fais face à des impératifs financiers, je me mets la pression pour réussir ce que j'estime avoir été des échecs, je me fixe des objectifs que je ne souhaite absolument pas reporter. Et ça fait beaucoup pour un seul coeur. Entendre les mots de Sheryl m'a confortée dans mon désir d'ambition, lire quelques-uns de ses mots m'ont permis de me dire qu'il existait des femmes solidaires et engagées, qui parvenaient à être des éléments importants et reconnus dans leurs entreprises, que les drames inattendus pouvaient surgir malgré le succès sur les plans professionnel, social, financier, amoureux, familial.

Nos vies ne se ressemblent pas, cela ne m'empêche pas d'être inspirée, de trouver des idées pertinentes à réadapter dans ma réalité. Je vous invite donc à rechercher par vous-même plus d'informations, d'articles sur cette femme et pourquoi pas, vous procurer ses ouvrages comme ce que j'ai l'intention de faire prochainement si ce que vous avez lu/vu vous a plu.

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Asante (merci en Swahili) Ryders !

Votre présence