Avoir l'embarras du choix et ne pas choisir... EST UN CHOIX.

by - 19:43:00

Slum Village feat Dwele - Tainted ♫♫♫

© FMD - Factory & co, novembre 2017
Hey les Ryders,
Comment vous portez-vous ?
En début de semaine, j'ai passé ce qui devait être une visite du marché de Noël sur la plus belle avenue du monde afin de faire connaissance avec un collègue en un moment exquis avec une personne atypique à la personnalité formidable.

J'ai été charmée par la personnalité de cet homme : un homme qui a su rétrospectivement poser des mots sur ses occasions manquées, sur les histoires qui l'ont marqué, sur ses expériences de vie et ses explorations du monde ainsi que du genre humain. Et j'avoue que ça m'a donné autant de peps que beaucoup de fatigue paradoxalement car on a échangé durant des heuuuures, que je suis rentrée tard et me suis couchée tard pour me lever très tôt. 

Pendant quelques instants, une table et des makis entre nous, il m'a été posée la question de ce que je voulais amoureusement. Des limites que je m'étais fixée, des valeurs et critères qui étaient les miens et pouvaient bien m'empêcher de vivre une histoire sentimentale avec un homme. J'étais aussi décontenancée qu'enjouée. J'ai répondu à demi-mots en faisant tomber mes baguettes à plusieurs reprises que je souhaitais prendre mon temps pour la prochaine relation que je construirai. Que mes choix amoureux précédents n'étaient pas à la hauteur de mes aspirations amoureuses : prendre le temps de construire une relation saine et respectueuse (1) avec un homme (grand-noir-panafricain et ouvert d'espritcultivé, curieux, aventureux et autonome (2) qui veut vivre une histoire d'amour avec moi (3).

Les histoires précédentes ont donné raison à mon impatience et à mon caractère fonceur : vivre les choses vite, intensément et s'essouffler car le temps n'a pas été pris, les bases n'ont pas été posées convenablement mais surtout les envies aussi évoquées furent-elles n'ont pas été similaires à celles de la personne d'en face. J'ai pris le temps d'analyser mes erreurs, et malgré quelques tentations, je ne veux plus céder parce que telle liaison flatterait mon ego, telle histoire me permettrait d'être plus expérimentée, tel attachement se caractérise par une attirance forte et des besoins à assouvir au bout.

Alors oui, cela existe de savoir que l'on plaît à un ou plusieurs, de leur accorder du temps, vivre des moments agréables tout en rentrant chez soi un peu plus légère sans avoir franchi aucune étape qui permettrait de penser qu'il y aurait moyen. Se donner le temps de comprendre ses erreurs, d'affirmer ses positions, de les assumer et de leur donner une orientation qui me contentera, voilà mon état.

Je pense à ce jeune homme adorable, qui me regarde avec ses yeux en coeur qui brillent, me demande si jusqu'à ce que nous nous rencontrions tout s'est bien passé pour moi... un amour ce jeune homme. S'il est patient, si nous le sommes tous les deux, il y aura peut-être moyen de moyenner et de lover. Autrement, un autre viendra et nous créerons. En attendant, j'entame le chapitre «Make your partner a real partner» du bouquin LEAN IN : FOR GRADUATES de Sheryl Sandberg, et je peux vous dire que cette femme a toute mon admiration pour son leadership, pour son empowerment, pour sa transparence et son honnêteté !

Avec tout mon soutien les Ryders,
Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence