Broken heels / Broken mind.

by - 01:00:00


© FMD - 22 novembre 2017

 DaVido - Fall ♫♫♫
Bonsoir chers Ryders,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, je me sens BIEN. Vraiment bien.
Hier fut une superbe journée, splendide : pleine de fous rires, d'échanges, de partage, d'altruisme, de joie, d'apprentissage. Ça m'a fait un bien fou de vivre une telle journée après une succession de préoccupations, d'impatience qui ont pourri mon moral ces derniers temps. Je ne sais pas quelle journée, je vivrai demain mais ce soir je me sens bien.

Lorsque j'ai visionné les photos prises de ces talons que j'affectionne qui sont visuellement jolis et sexy mais dont le bout est défoncé, j'ai pensé à mon état actuel. Visuellement, je semble rayonnante et inspirante mais au fond, je traîne un poids avec moi : ce poids de devoir cumuler UNI-SWAHILI-BOULOT, la pression de réussir et de rembourser à temps, le stress de la suite de mes études, de ma possible expatriation, de mon possible achat de bien immobilier, les objectifs intermédiaires que je m'étais fixée il y a quelques mois que je n'ai pas toujours atteint, le manque de sommeil. Pendant de nombreuses semaines, j'ai également commencé à me soucier du manque de pépettes, du manque de réciprocité, du manque d'organisation. Et je l'ai ressenti dans ma façon de me vêtir et de me chausser notamment en adoptant un style faussement négligé, comfy plutôt que mes bottines/bottes à talons, mes robes pulls près du corps et mes accessoires colorés et atypiques.

Un jour, je réussirai à vous expliquer ce que c'est que d'être un aimant à personnes, de voir les énergies bonnes ou mauvaises graviter autour de vous et de la difficulté de gérer cette activité notamment lorsque dans le coeur, dans la tête, dans l'esprit, ça ne va pas trop pour ne pas dire peu voire pas du tout. D'être partagée entre l'envie de partager, la frustration de donner une leçon à ceux qui ne font pas l'effort ou qui veulent tout précipiter trop vite, reconnaître ceux qui voient en nous un moyen/un intérêt et non pas une personne dotée de sentiments et d'un coeur.

Ça fait beaucoup pour une seule personne, ça fait beaucoup pour un coeur attentif à un peu trop de choses, ça fait beaucoup pour un esprit libertaire qui a du mal à se concentrer. Je vous l'ai certainement écrit, mais je me retrouve dans une période où je ne sors plus beaucoup en dehors du travail et des cours de manière générale, je m'isole complètement lors de mes repos quitte à laisser mon téléphone sans batterie durant 36 heures, je trouve des moyens de calmer mon anxiété. Cette période me donne raison sur beaucoup de choses telles que mes envies entrepreneuriat, mon repli sur moi mais me contredit tout autant sur ma rancune tenace,  le choix vers mes facilités. Je me sens mûrir, grandir et j'ai hâte de passer à la prochaine étape. Tellement hâte bon sang ! Ça reste dur d'encaisser tout cela, punaise. Cette période me donne beaucoup de fil à retordre mais également beaucoup d'endurance.

C'est sans compter l'amour de personnes formidables qui se manifeste par des messages remplis de coeurs en me levant, par des micro rendez-vous dans le seul but de me voir, de m'embrasser et me redonner du peps avant de repartir dans une autre direction, par une écoute ainsi qu'une orientation sans failles, par des interactions aussi riches que passionnantes, par de l'énergie positive qui véhicule et renverse toutes les incertitudes, les doutes, les spleens et petits blues que j'ai pu avoir. 

 Je vous remercie infiniment chers Ryders, de lire mes écrits de là où vous êtes, des écrits qui peuvent être teintés de mélancolie, de pudeur, de colère mais toujours dans un but de partage et de transmission. Pour un moment, je souhaite publier sur le blog uniquement : pas d'Instagram, de Facebook, de Twitter, Tumblr. Juste le blog. Et éventuellement Linkedin. Replacer les échanges intimistes dans l'intimité et laisser les pages des réseaux durant un certain temps. Je ne supporte plus les illusions que procurent les interactions de ces pages.

On est ensemble comme on dit au Congo.
Continuez de prendre soin de vous du mieux que vous le pouvez, comme vous le faites habituellement. Beaucoup de positivité que je vous envoie, les Ryders.

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence