Ce n'est pas toujours de la faute des autres.

by - 21:39:00

©FMD - Paris, 15 mai 2017
Hello les Ryders,
Plus tôt dans la journée, je me suis surprise à avoir cette pensée. Je vous ai déjà écrit ici que j'avais cette tendance à l'exagération. Et ceci en étant une personne très persuasive. Cela ne m'empêche pas d'être honnête intellectuellement et de reconnaître mes torts. 

Parfois, il m'arrive de penser à des personnes que j'ai côtoyées, que j'ai appréciées, aimées et envers qui j'ai gardé de l'affection en dépit de ce qui nous a séparé, éloigné, anéanti. Lorsque l'on repense à des moments, qu'on les revit a posteriori, beaucoup de nos mots, de nos gestes ou au contraire de nos silences et absences sont pointés du doigt. Et je reconnais que ce n'est pas toujours de la faute d'autrui. J'ai eu ma part de responsabilité, j'ai eu tort, j'ai provoqué certaines fins.

J'ai mis de l'huile sur le feu quand il fallait diminuer ce dernier, j'ai poussé quand il fallait freiner, j'ai cessé le dialogue quand il fallait le poursuivre, je me suis effacée quand il fallait m'imposer, je me suis précipitée quand il fallait observer, je me suis recroquevillée quand en face on me demandait d'ouvrir mon coeur. J'ai également blessé tantôt sans le vouloir, tantôt en sachant que le message passerait aussi violent fut-il. Mes actions peuvent provoquer certaines issues. Oui, moi Ryel, je faute. Parfois, c'est de ma faute. Et je le reconnais. Quand je le pense, je le signifie. Et ça ne me rend pas médiocre pour autant. Ça ne me rend pas fragile. Ça me replace au rang de jeune femme, d'adulte en construction, de personne consciente de ses actions et aspirant à mieux.

Apprendre fait partie du processus de la croissance, comprendre fait partie de l'apprentissage. J'apprends, je croîs, je comprends.

Signé Ryel

Dans le même genre..

2 commentaires

  1. Belle exemple mon amie ! J'ai aimé, tu es honnête avec toi même ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Honnêteté envers vous surtout ^^
      Merci de me lire mon amie <3

      Supprimer

Votre présence