Messy mind 2017.

by - 03:42:00

Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ?

Depuis le début de la vingtaine, j'ai effacé l'équivalent de 4 posts... Je vous y contais ma tendresse naissante pour le Hip Hop, le statut quo de ma recherche sur la Gestion des déchets à Brazzaville, les nombreuses séries d'autoportraits que je prenais, le démarrage et le sifflage des épisodes de la série Mindhunter que je trouve très bien écrite, mon obsession avec les sauces aux oignons, les clichés que j'ai pris de femmes nues que je souhaite publier dans une immense galerie, mon envie de faire les Rykids maintenant, ma fatigue suite à des horaires tardifs... J'ai écrit, publié, remis en brouillon, envoyé à Angel et Mon Canard pour effacer et tenter de retrouver la même vibe, en vain.

Présentement, je me retrouve devant mon clavier, en écoutant les morceaux de ma playlist Love sur Deezer en essayant de trouver les mots les plus proches de mon état d'esprit actuel. Je réalise que je me fais beaucoup souffrir en mettant autant de pression sur mes épaules pour atteindre mes objectifs. Je deviens obsessionnelle et mon humeur dépend de la bonne ou mauvaise augure de mes projections, de mes plans sur post-it et de situations irréelles que j'aimerais voir se transformer en réalité. Durant ce temps, je ne profite pas de mon présent qui lui, est bel et bien réel. 

J'ai également conscience que j'accorde beaucoup trop d'importance aux comportements et dires d'autrui : je vais être déçue qu'untel ne puisse pas me considérer comme il avait dit qu'il/elle le ferait ; révoltée qu'un-e proche puisse ne pas me répondre pendant un lapse de temps mémorable avant de se manifester de nouveau comme si rien ne s'était passé ; épuisée de ressentir les mêmes sentiments à des moments de vie pourtant différents. Les gens changeront peut-être de comportements mais pour trouver mon équilibre, j'ai besoin de plus de compassion à mon égard et de patience. Apprendre à me contenter de ce que j'ai et de ce que je fais, cesser de questionner sans arrêt les raisons pour lesquelles j'ai effectué un choix précis il y a x temps à chaque fois que les choses ne se passent pas comme je le voudrais et laisser le temps faire les choses. Je pense qu'une fois ces enseignements acquis, je pourrais apaiser mon coeur et suivre la suite du plan. 
©FMD - Having a dog be like....
Je me sens fébrile...Je ne suis pas tellement connectée avec le monde extérieur, je profite de scènes romantiques à peine crédibles pour déverser des torrents de larmes, je ne mange pas convenablement, je ne dors pas non plus correctement, j'ai cessé toute lecture y compris celles censées m'aider à devenir une parfaite négociatrice. Et je pense que c'est une bonne chose, la pression redescend. Péniblement mais surement. Ce qui est étonnant, c'est le fait que mes meilleures qualités soient également mes pires défauts. En cette fin d'année, mon esprit aspire à du repos. L'humeur n'est ni festive, ni morose mais propice au repos, à la quiétude et au changement pour 2018.

Je veux ajouter plus de glamour, d'élégance, de sex appeal et d'originalité dans ma garde robe ; je veux une maîtrise plus importante du boulot temporaire que j'effectue actuellement ; je veux plus de rigueur et de ténacité dans mon travail universitaire ; plus de tranquillité d'esprit face à mes attentes et à mes projets et toujours plus d'amour à partager. Je pense que les périodes difficiles sont celles qui nous permettent de poser à plat ces choses qui ne vont pas, faire le bilan avec soi-même voire des tierces personnes pour rebondir. Rien ne dure toujours, certaines choses sont amenées à se terminer, en souhaitant que nos souffrances en fassent partie. Je pense à ces gens qui n'ont pas survécu à leurs moments de tourment : je pense à mon parrain qui a mis fin à ses souffrances et provoqué les nôtres il y a 10 ans maintenant mais également à mon ami Sily, que je continue de pleurer aujourd'hui encore.

Accrochez-vous, travaillez à votre quiétude mentale et à ces objectifs qui vous permettront de vous clamer HEUREUSE/HEUREUX.
Sur ces mots, je vous souhaite le meilleur pour ce passage en 2018, chers Ryders. Merci à vous qui m'apercevez, me lisez, me suivez. Beaucoup d'amour et d'allégresse dans vos coeurs ainsi que dans vos vies.
Avec amour,
Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence