Obsession cinématographique

by - 00:09:00

John Legend - You & I ♫♫♫

Hello les Ryders,

Angel a l'habitude de me dire qu'à force d'aller autant au ciné, je finirai par me faire aspirer par l'écran. À chaque cours que je finissais, après chaque moment passé avec autrui, comme une activité pleine et entière... Plus que je n'aurais dû. Je riais mais après plusieurs semaines sans y être allée (par manque de temps), je me suis aperçue que le cinéma était plus qu'une activité à part entière dans mon agenda, c'était une échappatoire.
Comment je m'en suis aperçue ?
En allant au cinéma, et en finissant par m'endormir ou sortir de la salle en plein film car l'intérêt n'était pas présent ; en étant blasée à l'idée de chercher un film à regarder sur les sites de streaming. Ça m'a fait tout drôle. J'ai compris que pendant un long moment, j'ai enchaîné les films comme on peut avaler une quantité colossale de psychotropes pour échapper à sa réalité et voir les illusions des autres. Au moins, je ne pensais ni à moi, ni à mes préoccupations.

Mais aujourd'hui, j'ai envie que ma vie prenne une autre tournure. Une tournure dans laquelle je ne fuirai aucunement même le temps d'un film. Une vie dans laquelle je pourrai m'accorder du temps pour souffler, du temps pour méditer, du temps pour me dépenser. Et dans laquelle les trajectoires de vie des autres ne seront pas des comparatifs mais bel et bien de la sagesse, des contre-exemples, des leitmotiv sans transformer mes ambitions, mes envies, mes espoirs en compétition avec une autre personne que moi-même.

Les leçons prennent du temps à être comprises de mon côté, alors je prends mon temps.
Je continue d'aimer les films, mais j'apprends à ne plus m'en gaver.

Que d'amour dans vos vies les Ryders.
Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence