Love, sex and expectations : le bilan.

by - 00:06:00

Jay Prince - Polaroids ♫♫♫
© FMD - Avril 2018
Hello les Ryders,
Il y a 5 ans je décidais de me faire poser un dispositif intrautérin (DIU) afin de prévenir toute grossesse. J'avais 19 ans, j'étais en couple pour la première fois avec un homme de 26 ans depuis à peine quelques mois qui était mon premier amant. J'avais regardé sur le site à moultes reprises  Choisir sa contraception car j'avais cette hantise de «ramasser une grossesse» et j'étais marquée par mes moments d'adolescence durant lesquels j'élevais la fille de mon aînée au lieu de sortir avec mes copines. A contrario, lui ne voyait aucun inconvénient à ce que je devienne la mère de son second enfant. Il était contre la contraception et contre le contraceptif en lui-même, cependant il n'a rien senti lors de nos rapports. Et surtout, moins d'un an après, il n'était plus dans mon existence.

Pour être tout à fait franche, je n'ai jamais autant souffert que le jour où la gynécologue m'a posé ce DIU. Jamais. J'ai souffert pendant la pause et après, j'ai eu de nombreuses douleurs au bas ventre, des écoulements de sang durant de nombreux jours et la longueur de mes menstruations s'est allongée de façon significative. À côté de cela, contraceptif très efficace : je n'ai jamais porté la vie en moi, c'était le but. Aujourd'hui, je souhaite retirer ce DIU et ne pas en reposer un. 

Si je devais faire le bilan de 5 ans de vie sexuelle, j'ai toujours fait ce que j'ai voulu faire tout en respectant les corps de mes partenaires et en restant responsable. Je ne regrette absolument pas ces moments que j'ai partagé avec ces personnes. Ces moments aussi jouissifs furent-ils ont été éphémères. J'ai compris que l'amour et le sexe pouvaient s'imbriquer l'un dans l'autre mais qu'ils étaient séparables. J'ai eu des rapports avec cet homme dont je vous parlais plus haut, que j'ai beaucoup aimé et j'ai eu des rapports avec les autres que j'ai désiré, que j'ai apprécié sans éprouver de sentiments amoureux à leurs égards. Parfois même sans savoir qu'il existait déjà une femme dans leurs vies.

Et autour, je me suis fait courtiser par des hommes. Beaucoup d'hommes. Beaucoup beaucoup d'hommes. Qui ont voulu m'offrir le monde si je me penche sur ce qu'ils me clamaient, m'écrivaient, tentaient de me prouver. Je les ai vu arriver, je les ai laissé s'exprimer, je leur ai consacré des moments platoniques durant lesquels ils ont exprimé leurs volontés, leurs souhaits. J'ai cru certains d'entre eux, j'ai laissé des chances à pas mal d'entre eux sans AUCUNE raison valable après multiples FAIL comme si l'amour était la loterie et que chacun avait le droit à sa chance. Je suis devenue hermétique à certains compliments, sur la défensive à la vue de certains comportements, avec peu d'espoirs après les différentes mésaventures.

Présentement, je me sens lassée et fatiguée de ce défilé de plaisantins. 
Lassée de voir des similitudes dans des comportements aussi absurdes qu'impolis.
J'ai envie de rencontrer des hommes avec lesquels les interactions seront dénuées de ces attentes amoureuses et/ou sexuelles. J'aimerais être en contact avec un jeune homme de mon âge ou aux alentours (1) avec des préoccupations similaires aux miennes (2) qui souhaite prendre son temps pour apprendre à me connaître véritablement (3) sans pour seul objectif d'écarter mes cuisses et de jouer avec ce qui s'y trouve. Parfois, je m'énerve en ne pensant que je ne représente qu'une jolie femme aux yeux d'autrui : au vu du comportement de certains hommes, il n'est pas possible que je puisse avoir de la jugeote, des aspirations, du caractère...(j'ai uniquement un vagin, et on peut «me faire l'amour ou des enfants, me marier» - dans ces phrases, où se trouve mon consentement ?) je serais seulement cette personne agréable visuellement. Alors là aussi, je vais apprendre à prendre mon temps et cesser la distraction. Ne plus laisser quiconque voudra en savoir un peu plus, tâter un peu le terrain et cette impression qu'il y a moyen. Fermer les vannes et patienter.

Je crois en l'amour, je crois fondamentalement que deux personnes peuvent s'aimer et se rendre heureuses mutuellement. Je pense également que deux personnes qui s'unissent introduisent leurs familles respectives dans un ensemble encore plus grand, une plus grande famille. Je souhaite infiniment rencontrer un homme qui souhaitera me connaître profondément, m'acceptera comme je suis, tout en m'encourageant à être davantage. Je souhaite arpenter le monde avec cette personne, partager mon quotidien avec cette personne, échanger mes joies et mes peines, soutenir celle-ci dans ses défis personnels et engagements collectifs. Et un jour engendrer la vie puis élever des êtres humains dans le but qu'ils soient débrouillards et utiles à la communauté humaine sans que ça n'enlève rien au fait que nous étions là avant ces marmots, que nous étions un duo composés de deux personnes seules et uniques.

En attendant, ce moment de solitude me fera le plus grand bien.
Une véritable pause niaou sans précédent. Je ne veux plus de prétendants, plus de types qui me tournent autour. J'ai besoin d'être complètement seule pour remettre mes standards à jour et tenir une certaine ligne directrice.

Je vous dirai ^^
Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence