Ryel et ses dispersions d'énergie.

by - 02:55:00

Kiss Daniel - Yeba ♫♫♫
Justin Timberlake feat Alicia Keys - Morning Light ♫♫♫
© FMD - Kintélé, février 2018
Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, ça va, ça va : Brazza me manque terriblement. J'ai véritablement envie d'y retourner. Tous mes proches savent (et vous maintenant) que si je n'avais pas de diplôme à obtenir, je serai restée pour une durée indéfinie sur la capitale 242. J'ai vraiment apprécié mon séjour là-bas, le cadre de vie, les restaurants, la musique, les gens, les lieux, l'esprit. Oui il y a certaines choses qui m'ont fortement dérangée, certes, mais elles n'ont pas fait le poids face à ce qui me rendait heureuse d'y être.

Lorsque j'évoque mes projets à des personnes dont je souhaite recevoir les conseils, la même chose ressort : « Tu embrasses trop de choses à la fois. » « Tu disperses trop tes efforts.» «Tu fais trop de choses en même temps.» et j'avoue que c'est le cas. Dans ma vie, comme dans beaucoup d'autres j'imagine, je n'obtiens rien facilement. Je me bats fort, longtemps et sans répit pour obtenir ce que je désire ou du moins ce qui s'en approche.

Je me suis persuadée que j'étais toute seule face à ces questions qui s'accumulaient, à ces défis qui se présentaient, à ces difficultés qui obstruaient. J'ai redoublé d'efforts pour faire en sorte que ça marche, j'ai imaginé tous les scénarios possibles.... et il s'est passé autre chose. J'ai pleuré, j'ai crié, j'ai supplié, j'ai mangé du chocolat, visionné des films, badé un peu et je me suis remise au boulot. Non sans peine, non sans désespoir, non sans plaintes mais j'y suis retournée. Je pense toujours qu'en étant active de sa propre existence, on provoque des interactions, des événements, des opportunités, des intérêts et de l'énergie. Il est nécessaire de l'être selon moi.

Durant longtemps, j'ai mis la religion de côté et l'aspect spirituel des choses n'existait aucunement dans mon existence. Puis beaucoup de personnes autour de moi ont évoqué au détour de conversations leur foi, leur amour pour leur Dieu seul et unique. Moi-même, j'ai senti que beaucoup de choses que j'expérimentais, que je vivais et auxquelles j'aspirais étaient le fruit d'autres choses que de ma seule volonté. Après avoir mis la religion au salon du doute, je me suis mise à croire de nouveau. Non pas que j'étais une superhéroïne mais que je n'étais pas seule. Je me suis mise à me sentir écoutée, aimée, protégée par une entité que je ne saurais définir aujourd'hui. Je me sens croire. Je me sens adhérer. À QUOI ? Je n'en sais rien. J'ai préféré par prudence l'appeler Rygod

Toutefois, il reste difficile de perdre ses habitudes de supersolitaire. L'une d'entre elles dans mon cas est de laisser les choses se faire en ayant confiance en l'avenir, en ayant foi en mon destin. Cela me questionne, m'interroge, me tracasse et parfois même me torture. À quel moment, mon action n'a plus de conséquences ? À quel moment la volonté acharnée devient de l'acharnement volontaire et inefficace ? Je pense parfois à des choses... elles me rendent tristes alors qu'elles n'existent pas. Je m'épuise à trouver des alternatives ou fomenter des projets qui ne sont même pas à l'état embryonnaire. Parce que je pensais que j'étais seule à pourvoir à mes besoins, mes envies et mes aspirations et qu'une partie de moi y croit toujours.

Je ne veux pas m'abandonner comme certains ont pu le faire à un moment donné de mon existence. Je veux me donner toutes les chances de réussir alors que beaucoup ne m'ont pas été proposées par des personnes qui en avaient la possibilité voire la capacité. Je n'ai pas trouvé cet équilibre et il m'arrive encore d'angoisser à l'idée de ne pas savoir à quel moment je cesse de tout donner pour me laisser porter. Dois-je donner à cette entité la capacité de m'orienter ? Existe-t-elle ? Oeuvre-t-elle pour moi ? Pourvoira-t-elle pour moi ? Dois-je me laisser porter ou tenir la barque ?

Encore des questions sans réponses....

.... Très belle fin de semaine les Ryders.

Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Asante (merci en Swahili) Ryders !

Votre présence