Aimer, c'est se réjouir pour l'autre.

by - 12:55:00

Aya Nakamura - Djadja ♫♫♫
Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, fraîchement et surtout en pleine forme.

J'ai fait la connaissance de cette jeune femme il y a 13 ans, nous avons étudié ensemble, nous avons voyagé ensemble, nous avons échangé nos différentes expériences de vie sur divers domaines et malgré les vies qui se vivaient différemment, nous avons toujours pris ce temps pour converser, se donner des nouvelles et s'encourager. Il y a plusieurs mois, elle m'annonçait sa grossesse, et quelques jours avant mon départ à BZV, nous nous sommes posées pour la première fois depuis plusieurs années afin de partager ce qui s'était déroulé et ce qui arrivait dans nos existences.

Hier était un jour heureux : c'était SA babyshower organisée par sa soeur principalement ainsi que ses parents. Beaucoup d'amour, beaucoup de joie, beaucoup de rire, quel moment agréable ! Cela fait du bien de voir des gens heureux, particulièrement lorsque ce sont des personnes que l'on aime, c'est tellement contagieux ! C'est un véritable honneur de voir que nous faisons partie du cercle intime de quelqu'un et que notre présence apporte une valeur ajoutée à son existence. C'est un doux plaisir de voir qu'amis et famille ne forment qu'un, cet ensemble homogène qui constitue le cercle intime.

©FMD - Le ventre de 3 p'tits points

Le bonheur d'autrui ne devrait en aucun cas empiéter négativement sur le nôtre ; Maman n'a eu de cesse de me répéter que le destin de chaque personne était seul et unique. Nul besoin d'envier ou d'espérer les mêmes événements que la voisine dans sa propre existence. Ses mots m'ont tellement apaisée. Le bonheur réside aussi dans le fait de savoir être heureuse pour l'autre sans prendre la réussite de l'autre comme un danger, une compétition, une rivalité. Si les bonnes nouvelles de celles et ceux que vous aimez vous font ressentir des sentiments mêlant un complexe d'infériorité, tristesse et/ou colère, c'est qu'il y a un problème. En parallèle, s'entourer de gens qui ne savent pas se réjouir pour nous, qui nous rappellent constamment nos fautes et nos écartades et qui nous rendent coupables de leurs propres incertitudes n'est pas sain. 

Je réalise présentement que savoir se réjouir des bonheurs de l'autre est une condition sinequanone pour faire partie de mon cercle intime. Il nous arrive tellement de choses dans cette vie : chacune a son lot de désagréments, douleurs, déceptions et s'entourer de personnes qui nous veulent du bien reste une formidable manière de ne pas se laisser abattre, ne pas rester stoïque face à sa destinée et surtout de cultiver toujours plus d'amour, de positivité et de force. Voir l'autre réussir, être heureuse, briller me rend tellement joyeuse, fière et me motive davantage à atteindre ce stade de bien-être dans ma propre existence. Aimer les gens qui nous entourent d'un amour sincère, c'est ce savant mélange entre savoir hurler de joie avec eux quand l'occasion s'y prête et s'opposer à ce qu'ils font, ceux qu'ils voient lorsqu'il y a des intentions et des attitudes malsaines au centre de ces interactions.

Sachez vous entourez, les Ryders. Bien s'entourer, c'est un élément IMPORTANT de votre bonheur. Ce sont de belles choses en perspective !

Merci à ma Ry'fam : Angel, Mon Canard, Be chérie, Hadjer chérie, Maes, Rony chou, Tina chérie, Boobs, Mimi et Big Bro d'être les amis dont j'ai besoin ; d'être celles et ceux avec qui je partage mes joies, mes peines, mes déceptions, mes espoirs.

Très bon début de semaine à chacune et à chacun.
Gros big up à mon nouveau lectorat algérien, haïtien et péruvien vous fumez les statistiques hahaha je kiffe <3
Signé Ryel

Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence