Double R.

by - 01:21:00

Hello les Ryders,
J'ai invité certaines personnes de mon entourage à écrire sur le blog. Ce soir, c'est  ma Rony Chou qui me fait l'honneur d'être la première auteure invitée sur Ryel Cosmos. Une personne que j'adore, j'ai rencontré peu de personnes aussi généreuses et altruistes qu'elle, je suis fière de la compter parmi les membres de ma Ry'fam. Voici son texte, sans intro ni conclu. Très bonne lecture, que d'amour pour elle et pour vous les Ryders !

16:53, l’heure à laquelle tu t’es connecté. Qu’est ce que ça peut me foutre à quelle heure tu as fait signe de vie sur les réseaux sociaux? C’est l’heure à laquelle je n’ai pas pensé à toi. 

Toute façon cette heure ne compte pas. Ma pensée est constante, inconditionnelle comme les sentiments que j’ai pour toi. 
Inconditionnelle, sans conditions; comme quelqu’un qui fait partie de ma vie depuis ses premiers instants. Cicatrice ouverte, déboussolée par le temps qui passe, sans nouvelles. Jalouse à n’en plus finir, avalant mon impulsivité en espérant un signe, un retour ... qu’il m’apporte l’espoir de te voir revenir. Protecteur bienveillant, les Dieux te donnent le nom de guérisseur; pourtant il m'est  bien impossible de guérir de toi.

Esprit perdu, désorienté par les complexités de la vie. Mal être profond qui a su nous perdre. 
Oser dire les choses, oser dire tout court. 
Hormis parler pour blesser qu’as-t-on fait? On s’est perdu jusqu’à un non retour, mon amour.

Mon conditionnel amour dois-je dire, car pour pouvoir t’aimer librement j’ai dû te perdre. Nous devions arrêter de se voir pour ne plus me faire mal.
Mais ma douleur ne s’estompe pas et la tienne non plus, je le sais.

Désormais, tu accompagnes mes rêves et ton manque s’apaise tout doucement, sans jamais faire cicatriser ce coeur qui t’appartient. Et je fume, pour m’enfumer et calmer ce mal de ventre constant, dont tu es le seul fautif.

1 an que je cherche ce regard que possède mon coeur, 1 an que tes lèvres ne se sont pas posées contre les miennes. 1 an que le mot manque a prit tout son sens. 1 an que ce double R n'en est plus un.

14 mai 2017, le soir où je t'ai vu pour la dernière fois et que Slimane nous chantait à Fleur de toi.


Dans le même genre..

0 commentaires

Votre présence