Watch your back, girl !

by - 06:37:00

Isaac Hayes - I Stand Accused ♫♫♫
Tekno - BE ♫♫♫
© TLG - Living my best life en Tutu série, avril 2018.
Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ?
Pour ma part, je me porte bien : je suis complètement paumée au niveau de mes heures de sommeil, de repas mais le moral est là et la motivation n'est pas loin. Il y a quelques heures, Maman me racontait que certaines de ses collègues vivaient des moments difficiles : entre les morts de leurs parents et les imprudences de leurs filles, elles ne parvenaient plus à remonter la pente.

La première jeune fille dans son milieu de dizaine avait, malgré le mauvais présentiment de sa mère et la prévention d'un jeune garçon amoureux d'elle, participé à une fête dans laquelle les garçons avaient empoisonné la nourriture avec des drogues diverses dans le but de violer les filles. Elle a échappé de justesse à un viol grâce à son ange gardien, qu'elle aurait pourtant malmené tout le long de la soirée, et a eu le droit à un lavage d'estomac. Ça n'a pas été le cas de ses malheureuses camarades, qui sont restées plusieurs semaines dans le coma, et ont été violées, elles.

La seconde jeune femme dans son début de vingtaine, après avoir oublié son portefeuille chez elle alors qu'elle souhaitait aller au cinéma, a fait la rencontre d'un homme ayant le double de son âge qui a prétexté être dans la même situation et a proposé gracieusement de lui offrir le cinéma à condition qu'elle puisse le suivre chez lui pour récupérer son portefeuille. Elle l'a suivi, le type est blindé de thunes et il l'a enfermée à clés chez lui, en lui disant que si elle lui faisait une fellation, il la paierait autant d'argent qu'elle le souhaiterait. En larmes, pleine de morve, hurlant dans le vide et totalement en panique, elle a refusé et cet enfoiré a «respecté sa virginité supposée» en se masturbant puis en éjaculant devant elle, avant d'aller se doucher, se rhabiller et se parfumer. Quand il a enfin ouvert la porte comme si de rien n'était, elle aurait couru comme si sa vie en dépendait.

J'ai également appris que la jeune Angélique connaissait son meurtrier et violeur... J'ai lu le récit de Mata Gabin dans le très encourageant et motivant livre Noire n'est pas mon métier... Il y a tellement de tragédies, de mésaventures, de moments de vie pénibles et difficiles à vivre en tant que femmes face à des hommes irrespectueux, niant les libres arbitres des femmes, donnant vie à leurs pulsions les plus infâmes ! Jamais, je ne slutshamerai une femme qui a été abusée, agressée, violée.. jamais. J'apprends d'ailleurs à ne plus slutshamer aucune femme : ses interactions, son vagin, ses choix tant qu'ils ne nuisent à personne. Nous sommes toutes différentes et avons des réactions toutes aussi diverses dans des moments aussi inquiétants et terrifiants que ces derniers. Et je vous admire tant pour le courage dont vous faites preuve pour survivre après ces drames <3

Je pense fondamentalement que le problème ne vient pas des femmes qui en sont victimes mais bel et bien des hommes qui ne voient pas le mal dans le fait d'avoir des comportements vulgaires, grossiers et offensifs à l'égard des femmes ! À défaut de vivre dans une société juste, en tant que femmes nous devons faire attention à nous-mêmes. Même lorsque nous ne faisons rien de mal, même lorsque nos intentions n'ont aucunement un but aguicheur. Nous devons faire attention que nos interlocuteurs comprennent bien que nous ne sont pas partantes pour telle ou telle chose même lorsque rien dans la scène de vie en cours ne prête à cette finalité. Nous devons regarder nos verres, regarder nos arrières, ne pas accepter tel lieu de rendez-vous dans un endroit trop isolé dans lequel des choses dramatiques pourraient arriver, faire attention aux personnes qui s'attroupent autour de nous quand nous nous retrouvons seules ou face à des gens qui ne réagissent pas à vos appels au secours. La naïveté ainsi que l'incapacité à voir le mal n'aident absolument pas dans ces situations. Il n'y a plus rien de mignon, il n'existe pour la plupart que beaucoup de regrets et de culpabilité.

Protégez-vous les Rydeuses.
Pensez à vous.
Maman : « Tous les hommes ne sont pas mauvais, mais il y a tellement de mauvais qui se prétendent bons qu'on ne sait plus à qui faire confiance, par conséquent, la méfiance s'adresse à tous. Et le temps se chargera de te dire qui est digne de confiance, et qui mérite d'être tenu à distance. » 

Ne laissez personne entamer une connexion corporelle brutale avec vous si tel n'est pas votre souhait. Ne laissez pas les mots de quelqu'un qui semble bienveillant vous faire croire que ce qui est entrain de se passer sans votre consentement est bon pour vous. La confiance en soi, l'amour propre et la dignité dont je vous parle à travers mes posts servent à cela : vous faire comprendre ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. Vous êtes votre norme. Vous êtes la juge des actions que vous estimez acceptables et de celles qui ne le sont pas. J'ose espérer que jamais vous n'accepterez de subir des choses qui vous dépossèdent de vous parce que des choses secondaires qui vous semblent essentielles sont en jeu face à votre dignité. Il faut prioriser dans la vie. Il faut savoir défendre sa personne et ses intérêts.

J'ai foi en vous. En votre jugement. Faites de même !
Je vous envoie beaucoup d'amour.
 Signé Ryel

Dans le même genre..

2 commentaires

Votre présence