Investir en soi.

by - 22:42:00

Jidenna - Bambi ♫♫♫
Neyo - When You're Mad ♫♫♫
Darien Brockington - Steppin Out ♫♫♫
Matt Houston featt Lord Kossity - Cendrillon du Ghetto ♫♫♫
© FMD - Rybody, juillet 2018

Hello les Ryders,
Comment vous portez-vous ? Pour ma part, bien portante et épuisée.
Il y a quelques jours, j'ai décidé que le mois d'août serait le mois de ma santé : ophtalmologue, radiologue, gynécologue. J'ai pris mes rendez-vous en fonction de mes disponibilités et je me suis dit que je m'y attèlerai. J'entends souvent des personnes «souhaiter la santé » à autrui, rappeler qu'« il n'y a rien de plus important que la santé». Et ce sont souvent ces mêmes personnes qui s'épuisent et forcent sur leurs corps plus qu'ils ne le devraient. Je ne parle pas de sportifs qui repoussent leurs limites défis après défis mais bel et bien de personnes qui n'écoutent/ ne respectent / n'obéissent pas à leurs corps. J'ai pu constater par moi-même que cette attitude ne dure jamais très longtemps.... Le corps finit par se rebeller ou par lâcher.... Dans les moments durant lesquels on s'y attend le moins.

Le mien commence à me dire qu'il a besoin d'activités physiques passionnantes telles qu'un sport de combat, des cours de danse où nous pourrons autant nous amuser que nous muscler, des séances de piscine qui détendent autant qu'elles fatiguent (avec Lorenzo, on commencera dès mon emménagement!). Je commence à ressentir du changement depuis que je bois des litres d'eau par jour en diminuant drastiquement ma consommation de jus : je ne parviens plus à me retenir des journées entières sans uriner, je ne me sens plus «vaseuse» ou «bidonnée» (je ne retrouvais plus le terme ballonée!), je me sens moins assoiffée. Je comprends de plus en plus comment mon corps fonctionne, ce dont il a besoin et lorsque cela ne va pas. J'apprends en parallèle à gérer mes envies autant culinaires que sexuelles (attention, je ne mets pas les deux domaines sur le même plan même s'ils peuvent se croiser) de manière différente. J'en discuterai dans le post ayant la thématique « ABSTINENCE »

Investir en moi est le meilleur investissement en cours. Investir en soi commence par croire suffisamment en soi pour croire à une évolution positive de soi : cela passe par du temps que nous consacrons à notre personne ; de l'argent que nous dépensons pour se faire du bien, pour se faire plaisir, pour s'assurer un certain confort ; de la réflexion pour prendre les meilleures décisions pour soi-même, de la vigilance pour se protéger des ambiances et personnes nuisibles ; de l'amour pour soi pour savoir quand cesser d'être dure avec soi-même pour être juste voire aux petits soins ; de la culture pour en savoir toujours un petit peu plus et garder l'esprit curieux et réceptif ; des standards pour ne jamais accepter des choses qui sont en deça de ce que nous souhaitons et voulons réellement. Je réalise qu'on ne m'a pas inculqué à penser à moi. J'ai pensé aux parents, aux soeurs, aux frères, aux filles, aux amis, aux camarades, aux connaissances (....) avant moi. La liste est longue. J'ai rendu des gens heureux quand je me rendais malade pour satisfaire leurs exigences au détriment de mon bien-être. Maintenant qu'autrui passe en seconde position voire n'existe plus dans mon programme, j'entends au loin des réflexions que j'apprends à ne plus comptabiliser.

Cette immense crise que je traverse depuis plusieurs années, j'en vois le bout. Je ne suis pas encore arrivée, mais j'en vois le bout. Je vois petit à petit un chemin qui se dessine. Et au bout de ce chemin, je me vois épanouie, grandie et prête pour le reste. Je vous invite à me raconter ce chemin, cet investissement en vous-mêmes. Le champ est libre, sentez-vous tout aussi libre !

PS : Je tiens à saluer mes Ryders venant de la Martinique, de la Côte d'Ivoire, du Cameroun, de l'Algérie et du Maroc. Bienvenue sur le blog !

Très belle fin de semaine.
Signé Ryel

Dans le même genre..

2 commentaires

  1. Ton emménagement ? J'ai raté un épisode (bon j'avoue ça fait longtemps que je ne suis pas passé par ici). C'est super si tu arrives au bout du tunnel. Du courage pour en finir avec cette crise. Je ne peux qu'être d'accord avec le paragraphe sur l'investissement envers soi même. Parfois il vaut mieux être égoïste car pendant qu'on s'occupe des autres personnes ne veille sur nous. Qui peut mieux veiller sur nous que nous même ? Dieu ? Et sur Terre ? Nous et nous seule avec l'aide de nos intuitions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ton commentaire a raisonné dans ma tête.

      "Parfois il vaut mieux être égoïste car pendant qu'on s'occupe des autres personnes ne veille sur nous. Qui peut mieux veiller sur nous que nous même ? Dieu ? Et sur Terre ? Nous et nous seule avec l'aide de nos intuitions."

      C'est teeeeeeeellement ça !

      Supprimer

Votre présence